Namur

La route des Plaques 2018 se parcourt le nez en l’air, histoire de découvrir un peu partout dans Namur, des plaques honorant des personnalités, des enseignes ou des potales, en compagnie de Félicien Rops et d’une charmante jeune fille, sous la musique des 40 Molons. Un programme peu banal qui nous a baladés quelques heures à travers les rues du « Vi Namur » ! 

Au fil de nos pas, nous avons pu admirer au premier étage d’une maison classée comme monument depuis 1979, une potale, une statue de la Vierge placée dans une niche creusée dans la façade et protégée par une vitre. Cette maison se trouve au coin de la rue Basse-Marcelle et de la rue de l’Ouvrage. Un peu plus loin, la maison natale de François Bovesse. Un homme de lettres et de politique, fondateur des « Fêtes de Wallonie ». Gouverneur de la Province de Namur, il est abattu par les rexistes en 1944. 


Une plaque est apposée sur la façade de sa maison natale. Autres personnalités mises à l’honneur, Félicien Rops, artiste-peintre, aquafortiste, dessinateur, illustrateur et graveur, né à Namur en 1833 ou encore Nicolas Bosret. Aveugle depuis sa jeunesse, Colas est initié à la musique. Il est membre fondateur de l’orchestre des « 40 Molons » et l’auteur du chant officiel namurois : « Li Bia Bouquet », un chant que tous les namurois connaissent par cœur (il est enseigné dès l’école primaire !) et qu’ils entonnent à toute occasion pendant les « Fêtes de Wallonie » ! 

Cette année, la Route des Plaques a été suivie par une foule plus nombreuse, dixit Éric Adam, Président du Comité Central de Wallonie. La balade s’est terminée dans les Jardins du Mayeur où la famille Grafé-Lecoq, négociant et éleveur en vins à Namur depuis 1879, a reçu le prix du commerçant namurois.