Namur Gérald Watelet et Pierre Résimont sont tombés d’accord, après avoir grimpé à Namur in the sky


Voilà une semaine que la nacelle Namur in the sky emmène vingt convives à la fois dans les airs, que ce soit pour un lunch, un apéro ou un souper à 50 mètres au-dessus de l’esplanade de la Citadelle. Le repas, certains l’estiment un peu cher (on monte jusqu’à 250 euros par personne all in), mais aucun de ceux l’ayant testé n’ont regretté le voyage. L’occasion était tellement belle que l’équipe de C’est du belge y a enregistré sa dernière émission de la saison.


Aux commandes, Gérald Watelet qui avait sollicité pour l’occasion les services de son ami, le chef doublement étoilé Pierre Résimont. Tous deux se sont formés à l’école hôtelière de la Citadelle. "Je suis déjà monté sur la nacelle à maintes occasions. Bruxelles n’est pas mal, mais Namur est tout de même la vue la plus magnifique que j’ai pu observer de là-haut", avoue le chef de l’Eau vive qui assure le show.

"Il fait 50 % de l’expérience car on ne peut pas cuisiner comme chez nous. Il n’y a pas de frigo donc on doit servir le froid très vite. Puis on n’a qu’un four et des taques pour réchauffer les plats, mais cela ne m’empêche pas de reproduire certains de mes plats fétiches ", assure celui qui, au sommet, a dévoilé ses trucs pour reconnaître un critique anonyme du guide Michelin : "Ils mangent seuls, à la carte, testent plusieurs vins, et il y a généralement une voiture avec des pneus Michelin sur le parking", rigole-t-il devant les caméras de la RTBF.


Pour Gérald Watelet non plus, ce n’était pas une première. "Je suis déjà monté, mais j’ai adoré celle-ci, avec la vue à 360 degrés sur la vallée de la Meuse. On voyait presque jusqu’à Dinant ", s’exclame celui qui a aidé les chefs à dresser et tient à rassurer les plus craintifs. "Je n’ai pas le vertige, mais ceux qui l’ont confirment qu’on ne sent rien. la nacelle est très stable et il n’y a pas de sensations désagréables. Les plus nerveux se détendent après un verre de vin ou deux", assure le Namurois d’origine qui revient régulièrement sur ses terres natales où sa famille réside toujours. Emission best of tournée dans le ciel namurois, à voir le vendredi 18 mai sur La Une.