Namur

Il s'était retranché chez lui avec des explosif avant d'avaler un produit corrosif

L'homme qui avait agressé son ex-femme devant l'école de leurs enfants et qui s'était ensuite enfermé dans sa maison avec des explosifs est décédé.

Un dossier pour tentative d'assassinat avait été ouvert suite à la dispute conjugale qui avait entraîné le déclenchement de la phase communale d'urgence, mercredi matin, à Longeau (Messancy), avait-on appris auprès du parquet du Luxembourg qui avait mis le dossier à l'instruction. Les jours de l'homme, qui s'était rendu coupable de violences envers son ex-compagne, étaient en danger; celui-ci ayant ingurgité un produit corrosif. La victime était, elle, hors de danger.

Tout a débuté vers 8h mercredi. L'homme, né en 1980, a heurté volontairement avec son véhicule la voiture de son ex-compagne à proximité de l'école de Longeau. Il est ensuite sorti pour porter des coups à sa victime avec une hache avant de se retrancher dans son habitation.

Un témoin a remarqué que l'homme était porteur d'une ceinture d'explosifs. L'individu a été rapidement interpellé par la police et son ex-compagne a été prise en charge. "La ceinture n'était pas opérationnelle et aucun élément ne relie ceci avec du terrorisme; il s'agit d'un contexte de différend conjugal", a précisé la porte-parole du parquet du Luxembourg, la procureure Sarah Pollet.

En raison des circonstances et de la présence éventuelles d'explosifs, la phase d'urgence communale a été déclenchée. Une centaine de personnes a été évacuée dans un rayon de 200 mètres autour des lieux de l'incident, zone dans laquelle se trouvait aussi l'école communale de Longeau. La phase d'urgence a été levée en milieu de journée. L'auteur, vu son état de santé, n'avait pas encore pu être entendu mercredi et dès lors présenté au juge d'instruction qui pourrait lui signifier une inculpation. L'homme était déjà connu pour d'anciens faits de violence conjugale, précise le parquet.