Namur

Ici, les cinq sens sont comblés. Visitez-le !

WEPION C’est un vieux rêve que poursuit Alain Detry, l’échevin de l’Environnement : faire de Namur, une ville d’éco-tourisme. Inauguré hier, le Jardin des Petits Fruits de Wépion est le 4e jardin à thème de la Ville de Namur. Ici, les cinq sens vont être comblés. Ce site de 35 ares, propriété de la Ville, est devenu un endroit où règne l’harmonie.

Conçu par Isabelle Mathys (ASBL Histoire de Plantes) et réalisé par la Ville en collaboration avec le Centre Technique Horticole de Gembloux, ce jardin est aussi un parcours gourmand. Les petits fruits couvrent toute la gamme des saveurs, du sucré à l’acide.

Malgré la proximité de la chaussée de Dinant, on peut percevoir le bourdonnement des insectes butineurs presque omniprésents sur le site depuis le début du printemps. Le Jardin des Petits Fruits s’est fixé une ambition : réunir un maximum de variétés de petits fruitiers cultivables chez nous. Qu’elles soient indigènes, parfaitement naturalisées ou exotiques. “Parce qu’il fallait bien faire une sélection, les petits fruits poussant sur des arbres de verger de grande taille – les cerises ou les châtaignes, par exemple – ont été écartés”, épingle Alain Detry.

Tout naturellement, c’est à la fraise que le jardin rend, dès l’entrée, un hommage appuyé par des variétés sélectionnées, bien plus nombreuses que dans le commerce. Groseilles, framboises, mûres, kiwis et kiwaï, raisins, cassis, myrtilles… Tous ces petits fruits familiers ont également droit à leur parterre.

Au rayon des exotiques, le micocoulier de Provence côtoie le nashi asiatique ou l’aronia américain. Les humbles arbustes à baies sauvages, comme le sureau, le néflier ou les églantiers, n’ont pas été oubliés non plus. Ce large éventail a un sens : “montrer que la culture des petits fruitiers est vraiment à la portée de tous. Le jardin s’adresse aussi au jardinier averti à la recherche de variétés originales… Enfin, autour de la pépinière, se trouvent quelques variétés de petits fruits non comestibles”. D’André à Alain… le Jardin des Petits Fruits s’appellera également le Jardin André Detry, du nom de l’avant-dernier bourgmestre de Wépion (et oncle de l’échevin) et passionné de jardin.

On lui doit le Festival de la Fraise qui connut à l’époque un succès de foule.



© La Dernière Heure 2011