Namur

Le trafic des trains sera totalement interrompu entre Namur et Ottignies, dans les deux directions, pendant six week-ends consécutifs, annoncent mardi Infrabel, la société gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, et la SNCB. Le premier de ces week-ends est celui à venir, des 1er et 2 septembre. Cette interruption est due à un chantier de modernisation de l'infrastructure sur la ligne 161 (Namur-Ottignies-Bruxelles). 

Les travaux consistent en un renouvellement de différents composants de l'infrastructure ferroviaire sur les territoire des entités de Chastre et d'Ernage. Par endroits, Infrabel remplacera les sous-couches de la voie (ballast), à d'autres la société ferroviaire en fera de même avec les rails et les traverses (ce qu'on appelle communément les "billes" de chemin de fer), détaille-t-elle. Diverses autres tâches d'entretien seront réalisées à cette occasion en différents endroits de la ligne.

En conséquence, certains trains seront déviés via la dorsale wallonne jusqu'à Auvelais puis remonteront vers Ottignies en suivant la ligne 140. Le temps de parcours sera allongé d'une vingtaine de minutes. D'autres seront supprimés et remplacés par des bus. Enfin, certains trains seront limités.

Les trains IC Bruxelles-Midi-Namur-Luxembourg seront en effet limités au trajet Bruxelles-Ottignies d'une part et à la liaison Namur-Luxembourg d'autre part, explique-t-on à la SNCB.

Les convois IC Bruxelles-Midi-Namur-Dinant seront, eux, scindés. Un train de remplacement Bruxelles-Ottignies-Namur circulera via Charleroi sans desserte intermédiaire entre Ottignies et Namur. Le temps de parcours sera dès lors rallongé de 30 minutes. Cette relation de remplacement assure une correspondance à Namur avec les trains IC Namur-Luxembourg.

Des bus de substitution seront par ailleurs mis en place toutes les 30 minutes entre Namur et Ottignies, dans les deux sens, pour desservir Gembloux.

Enfin, les trains L Namur-Ottignies seront, eux aussi, remplacés par des bus de substitution sur l'ensemble de leur parcours. Ils feront arrêt à Mont-Saint-Guibert, Blanmont, Chastre, Ernage, Gembloux, Lonzée, Beuzet, Saint-Denis-Bovesse, Rhisnes et Namur.

Les premier et deuxième week-ends de septembre, ces interruptions du trafic auront lieu du samedi 0h30 au lundi 4h20, pour permettre le passage du premier train. Des dispositions particulières ont ensuite été prises à partir du troisième week-end, celui des 15-16 septembre, précise Infrabel. Tenant compte de la rentrée universitaire et des nombreux étudiants qui se rendront à Louvain-la-Neuve, le trafic sera ainsi rétabli sur une des deux voies dès le dimanche à 17h30. Des trains directs pourront donc à nouveau circuler entre Namur et Ottignies.