Namur

Plusieurs interpellations ont été menées mais le phénomène n'est pas encore endigué.

Vincent Macq, Procureur du Roi de Namur, et Didier Verlaine Directeur judiciaire PJF Namur, annoncent que "depuis le 01/01/2018, quarante faits d’escroquerie commis par des personnes se présentant comme 'démousseurs de toits' ou comme asphalteurs sont signalés dans de nombreuses communes de la Province'.

Principale cible : les personnes âgées ou vulnérables "à qui ils proposent leurs services pour le nettoyage de toitures, de façades".

Exerçant une contrainte morale, ils réclament souvent des montants exorbitants, sous la forme d'un acompte sans réaliser la totalité des travaux. "Parfois, ils vont jusqu’à véhiculer leurs 'clients' jusqu’à leur institution bancaire afin qu’ils retirent de l’argent pour payer ces escrocs."

Comment se comporter face à cela

Dans ce document signé conjointement par le Procureur du Roi de Namur, Vincent Macq et le Directeur judiciaire PJF Namur Didier Verlaine, divers conseils sont donnés pour éviter d'être la victime de ces agissements.

Dans tous les cas, il faut :

  • S’assurer que ces individus disposent d’une autorisation d’exercer leurs activités, délivrée par un Guichet d’Entreprise.
  • Leur demander de produire un document mentionnant la dénomination de l’entreprise, l’adresse du siège social, le n° de société et le n° de TVA
  • Demander – avant le début des travaux – un devis détaillé. Vérifier notamment que le prix y figure bien (en euros et TTC). Eviter tout payement en liquide et privilégier une transaction bancaire pour permettre une traçabilité.
  • En cas de doute ou d’agissement suspect, il est conseillé d’aviser un service de police via le n° 101.
  • Afin d’enrichir en éléments de recherche une éventuelle enquête ultérieure, il convient de relever un maximum d’informations sur ces individus et leur(s) véhicules (détails physiques et vestimentaires, n° de tél ou de Gsm, plaque(s) d’immatriculation, …).