Namur

Les pompiers ont été appelés pour des routes et caves inondées, des toitures arrachées, etc.

L'Institut royal météorologique (IRM) avait émis une alerte aux orages pour ce dimanche. Certaines régions de la province de Namur n'ont pas été épargnées. "En une heure, nous avons reçu une cinquantaine d'appels et ce nombre augmente encore", commente le capitaine Gilles Boonen pour la zone Dinaphi.

"L'essentiel se concentre sur Dinant. Mais on a aussi quelques interventions sur Florennes, Philippeville ou encore Beauraing. Il s'agit de routes et caves inondées, d'avaloirs bouchés, de toitures envolées, de coulées de boue, d'arbres sur les routes, etc."

Peu avant 21h00, les postes de Dinant, Beauraing, Florennes, Gedinne, Philippeville et Yvoir étaient tous en interventions. A Dinant où les bords de Meuse étaient bondés après-midi, ces orages ont mis un terme prématuré à l'inauguration de la Croisette. Les nouvelles terrasses n'ont quant à elles pas résisté aux rafales de vent.


La région de Liège relativement épargnée

La province de Liège a été relativement épargnée par les intempéries survenues durant la nuit de dimanche à lundi. Les pompiers liégeois ont seulement dû intervenir principalement pour des avaloirs bouchés. A la suite des fortes pluies, plusieurs avaloirs de la région de Liège ont été bouchés. A 07h45, ceux situés sur le boulevard de l'Automobile, à hauteur de la place Georges Ista et de l'entrée du tunnel du boulevard Pointcarré étaient toujours obstrués. Les policiers sont d'ailleurs encore sur place pour limiter les risques d'accident auprès des automobilistes.
Durant la nuit, les pompiers de Liège ont également dû intervenir à plusieurs reprises dans des habitations de Bressoux et de Saint-Nicolas pour procéder à des pompages sur des avaloirs et des corniches mal entretenues. Toutefois, contrairement à leurs collègues namurois ou du Brabant Wallon, les hommes de feu liégeois n'ont pas eu plus de cinq interventions tant la région a été épargnée par les intempéries.