Namur

Le député-bourgmestre de Sambreville et président du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Jean-Charles Luperto sera de tête de liste PS dans la circonscription de Namur aux élections régionales, en tandem avec la ministre régionale de la Santé et de l'Action sociale Eliane Tillieux. La décision a été officiellement approuvée vendredi par les membres du Comité fédéral.

Même s'ils se présenteront en tandem, il fallait faire un choix "cornélien" entre deux fortes personnalités de la fédération pour la tête de liste.

Signe de la difficulté du choix à opérer, le président du parti Paul Magnette a vu les différents protagonistes à plusieurs reprises et s'est déplacé vendredi à Namur pour présenter le tandem à la presse.

"Ils auraient pu tous les deux être 1er ou 2e, nous avons opté pour un choix collectif, le meilleur possible", a commenté vendredi Paul Magnette.

Ministre sortante, Eliane Tillieux reconnaît que "le choix a été difficile" vu la légitimité de chacun, "moi avec une charge ministérielle et Jean-Charles à Sambreville", à prétendre à la tête de liste. Au final, "les amis du Boulevard" sont intervenus. "Pour ma part, je serai très heureuse de faire part de mon bilan".

Pour Jean-Charles Luperto, "le temps du positionnement est révolu", "la sagesse de l'un et de l'autre ont prévalu" et "le tandem misera sur le collectif et sur ce qui constitue les valeurs du parti". Le ticket est le même qu'en 2009. Mais depuis Eliane Tillieux est devenue ministre et Jean-Charles Luperto, que l'on a promis à une carrière ministérielle depuis le début de sa carrière politique (mais dont le caractère impulsif a probablement joué jusqu'ici en sa défaveur), président d'assemblée.

Paul Magnette a souligné maintes fois vendredi l'importance de la fédération namuroise qui semble dès lors légitimement pouvoir prétendre à l'un ou l'autre mandat ministériel en fonction du résultat de 2014. Mais il n'y aura pas d'"automatisme", a-t-il relativisé alors que les spéculations continueront de pleuvoir quant à savoir qui de Jean-Charles Luperto ou Eliane Tillieux pourra en être.

Il y aura un siège en plus à emporter aux élections régionales à Namur l'année prochaine. En 2009, le PS avait perdu un siège, en prenant deux. Il compte bien le récupérer voire même à en gagner un supplémentaire. En effet, en 2014, 7 sièges seront dévolus à la circonscription de Namur au lieu de 6, vu l'évolution de la démographie en Région wallonne.

"J'espère qu'ils en viseront au moins 4", a souri Paul Magnette. Le reste de la liste sera connu prochainement et les instances devront encore choisir la tête de liste namuroise pour la Chambre qu'on dit promise à Jean-Marc Delizée. Ailleurs, les regards se posent dorénavant avec encore un peu plus d'acuité sur Liège.