Namur

Le halage sera rouvert en rive droite pour février, mais le marathon de Namur ne pourra pas l'emprunter avant 2021

Eliane Tillieux s'inquiète de l'arrêt des travaux de la passerelle interrompus ce jeudi soir lors du conseil communal de Namur.

"La passerelle cyclo-piétonne devait voir le jour en mai 2018, elle sera finalement opérationnelle, dans le meilleur des cas, en avril 2019 ! Après les premiers retards que nous avons connus, nous sommes maintenant face à un problème technique de taille : des malfaçons dans l’assemblage des tronçons qui empêchent le placement du plancher. Le SPW a demandé à la société Franki, responsable de la réalisation de la structure métallique, qui a sous-traité la fabrication de l’Enjambée à la société espagnole Emesa qui prend également part à la réalisation du pont haubané de la gare des bus de Namur, de se mettre en conformité au cahier des charges et réaliser un alignement parfait de la structure", rappelle-t-elle avant de poser plusieurs questions.

Eliane Tillieux: "quand les travaux reprendront-ils ?"

"C'est une question de jours, au pire de quelques semaines. Notez que, faisant suite à notre demande, le SPW a exigé la réouverture du halage ne rive droite pour le 1er février 2019.", répond le bourgmestre en rappelant qu'il lui est délicat de répondre étant donné que c'est le SPW qui g!re le chantier et que des éléments du dossier sont en pré-contentieux, ce qui implique une certaine prudence.

Eliane Tillieux: avez-vous des assurances quant au maintien des Fonds FEDER ? Quand les travaux doivent-ils impérativement être terminés pour en bénéficier ?

Maxime Prévot: "Il n'y a aucune crainte à avoir. Même si nous atteignions 1 an de retard, nous serions encore dans les temps."

Eliane Tillieux: quelles incidences ces retards auront-ils sur le chantier de la Confluence ?

Maxime Prévot: "il y a peu d'interactions sur le planning de la Confluence. Tant que les travaux de réalisation des gradins reliant l'esplanade au quai de Meuse ne débutent pas, l'interaction avec le planning des autres chantiers est nulle ou très réduite. Cela nous laisse jusqu'à fin 2019."

Eliane Tillieux: "enfin, les organisateurs du marathon international et du semi-marathon de Namur, qui auront lieu le 12 mai 2019, peuvent-ils avoir toutes les certitudes quant à l’utilisation de la passerelle lors de cet événement ? En effet, il s’agit d’un défi sportif international dans un cadre unique à la confluence de la Meuse et de la Sambre, un événement familial et populaire accessible à toutes et tous, vecteur d’attractivité touristique pour notre Capitale wallonne !

Maxime Prévot: "les organisateurs ont été prévenus début de cette semaine que la passerelle ne pourra pas être utilisée en 2019 ni en 2020 en raison des travaux de la Confluence. Son accessibilité est trop incertaine. Une alternative a été convenue avec la police. A partir de 2021, la passerelle servirait de lieu de passage pour les spectateurs d'un côté à l'autre de la Meuse."