Namur

Le bourgmestre répond aux insinuations du PTB

Ce jeudi après-midi, le collège des bourgmestre et échevins réuni comme cahque semaine s'est fendu d'un bref communiqué en réaction aux accusations du PTB, quelques heures avant la tenue d'une séance spécale du conseil communal qui a la particularité de se tenir à huis clos.

"Le PTB apprend de manière fortuite qu'une session spéciale du Conseil communal se tient ce soir à huis-clos, à 20 heures à l'Hôtel de Ville de Namur. A l’ordre du jour figurent le « Schéma d'attractivité commerciale » (soit les résultats et les recommandations de l’étude de l’Université de Liège sur l’état du commerce à Namur) et le projet de téléphérique. Il s’agit de deux matières extrêmement sensibles à Namur, d’un point de vue électoral.

Le PTB s’insurge contre cette pratique visant à confisquer le débat public. « De l’aveu même du règlement d’ordre intérieur / Collège communal, la convocation d’une réunion "toutes commissions réunies" vise en effet à organiser un conseil communal à huis clos », explique Thierry Warmoes, président du PTB namurois. » Le Code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation prévoit explicitement la publicité des séances du Conseil communal (en son article L1122-20), et ne fait aucune mention de réunions "toutes commissions réunies". « Il s’agit donc d’une invention purement namuroise, qui vise à éviter la publicité des débats sur des sujets qui intéressent pourtant de nombreux Namurois. C’est contraire à l’esprit de la législation wallonne et témoigne, une fois de plus, de cette culture de l’entre-soi de la vieille classe politique qui veut à tout prix tenir la population à l’écart des décisions qui la concernent", estime le rpésident du PTB Namur Thierry Warmoes

La réponse du bourgmestre Maxime Prévot n'a pas tardé.

 "Manifestement, le PTB s’évertue une nouvelle fois à crier au scandale de manière inappropriée. La réunion de ce soir n’a nullement vocation à cacher quoi que ce soit à quiconque. Pour preuve une réunion pour le grand public est organisée le lendemain soir sur le téléphérique, à laquelle chaque personne intéressée peut participer. Le principe d’une réunion « toutes commissions réunies » vise uniquement à présenter aux élus des dossiers complexes avec les experts appropriés afin de dégrossir le travail de ceux-ci en vue du futur conseil communal dont l’ordre du jour s'annonce d’ores et déjà dense. Ni plus ni moins.

Il se tient à huis clos uniquement pour être conforme au règlement du conseil et suite aux remarques effectuées antérieurement par l’opposition qui avait dénoncé, sur la question du Square Léopold (opération du switch et explications des avocats), que pareille réunion soit ouverte à des tiers et à la presse. Pour éviter cette nouvelle contestation, et afin que les élus soient titulaires en premier ressort des informations (ils reprochaient - à tort selon nous - de ne pas être considérés de manière respectueuse dès lors que la presse était informée au même moment), nous avons donc séquencé les rencontres élus/presse/public. Simplement.

La commission de ce soir portera sur le dossier du schéma d’attractivité commerciale et le téléphérique. Deux dossiers qui, outre les réunions publiques, seront aussi traités en séance publique du prochain conseil communal", précise le bourgmestre de Namur.