Namur

La police a trouvé des armes lors de la visite domiciliaire

Victime d'un cambriolage en 2015, Edouard, un habitant de Mettet, a contacté les services de police pour faire constater les faits dont il a été victime. Mais la visite domiciliaire policière s'est retournée contre lui avec une citation devant le tribunal correctionnel de Dinant à la clé. Il a comparu ce jeudi matin.

Lors de leur visite, les policiers ont découvert des armes. « Mon client pratique la chasse depuis ses 18 ans et a un permis de chasse et fait du tir sportif, il a une licence. Des événements familiaux ont fait qu'il a hérité d'armes de son père et de son cousin : une 22 Long Rifle et deux fusils liégeois, calibre 12. Il ne s'est pas soucié de savoir si ces armes avaient été enregistrées. Il est tombé sur une inspectrice de police anti-arme », commente l'avocat du prévenu.

Soucieux de régulariser la situation pour conserver ces armes, Edouard a effectué les démarches auprès du gouverneur de la province de Namur. Sa demande devait être appuyée par un avis positif du parquet de Namur. C'est ce qui avait été convenu. Mais ce dernier n'a rient fait malgré les rappels. Enfin si... « Au lieu d'appuyer cette demande, mon client s'est retrouvé avec une citation devant le tribunal. » Du grand art de la part de l'autorité publique. Face à cette situation, le président du tribunal correctionnel de Dinant a opté pour la souplesse en laissant l'opportunité au prévenu de régulariser sa situation.