Namur Xavier Gérard a visité Coblence, une ville allemande similaire à Namur, avec une délégation MR du conseil communal

Xavier Gérard, le chef du groupe MR au conseil communal de Namur, aime bien tester les choses de manière empirique. "Au cours de mes voyages privés, je visite régulièrement des villes de taille comparable à Namur." L’idée, c’est d’ouvrir ses horizons et de voir quelles sont les bonnes (ou mauvaises) idées des voisins. "Il ne sert à rien de comparer Namur à Londres ou Barcelone, autant prendre des villes qui lui ressemblent. C’est le cas de Coblence, une ville allemande d’environ 110.000 habitants, avec la confluence de la Moselle et du Rhin, une citadelle, un téléphérique, un centre historique piétonnier et deux centres commerciaux", décrit Xavier Gérard.

Accompagné des échevins Anne Barzin et Luc Gennard, de la conseillère communale Chantal Istasse-Joly et de la conseillère de l’action sociale Marie-Frédérique Charles, il a visité la ville comme n’importe quel touriste. "Nous avons volontairement été sans bagage politique, sans contacter les autorités locales ni l’office du tourisme", assure-t-il. L’idée était de voir comment cette ville se débrouillait avec ces composantes qui suscitent débat et polémique chez nous. Avec un centre commercial bétonné et fermé sur lui-même des années 80 de 35.000 m2 et un, plus récent et plus ouvert, de 20.000 m2, les élus namurois craignaient de voir l’état des petits commerces.

"Eh bien, il n’y a pas de cellules commerciales vides ou presque ! Le centre est constitué d’Horeca et de petits commerces artisanaux de tous styles. Il y a beaucoup de monde dans le centre qui a été rendu piétonnier après avoir géré le problème de l’accessibilité et des parkings."

Conclusion : "On voit ici que le commerce du cœur de ville est plein de vie à côté de centres commerciaux qui accueillent les grandes marques, véritables locomotives. Namur ne doit pas avoir peur d’un centre commercial au cœur de ville si celui-ci est perméable et si on peut le traverser pour aller ailleurs dans le centre. Le tout est de veiller à ce qu’il y ait du parking en suffisance", estime le conseiller communal et chef de file MR à Namur.