Namur

Le maire de Bordeaux compare les chantiers namurois à ceux de sa ville

Le président de Bordeaux-Métropole et maire de Bordeaux, Alain Juppé, est arrivé un peu plus tôt que prévu à l'hôtel de ville de Namur: son vol Ryanair est arrivé en avance sur l'horaire! Malgré un petit service de sécurité pendant ses déplacements, l'homme est arrivé assez simplement accompagné d'un collaborateur pour converser pendant 45 minutes le bourgmestre de Namur Maxime Prévot avant une rencontre avec la presse, la signature du livre d'or, un échange de cadeaux symboliques et un combat de jeunes échasseurs dans le jardin du mayeur en compagnie des échevins.

Il a notamment raconté la parabole du taxi ou comment le regard des habitans d'une ville peut évoluer à mesure que les grands chantiers se terminent. Il a aussi plaidé pour "de longs mandats pour les maires", ajoutant sa pierre à la campagne électorale de Maxime Prévot!


Le soir, tous les Namurois qui le souhaiteaient pouvait assister à une conférence de presse organisée dans le cadre des 30 ans de l'asbl Namur-Europe-Wallonie (NEW). l'occasion de dresser des ponts et des comparaisons avec Bordeaux, ville qui est devenue une référence en matière d'attractivité sur l'échelle internationale et ce, grâce à une dynamique "audacieuse et volontariste de redéploiement urbain de sa ville". "Notamment en matière de développement numérique, Namur peut s'inspirer de l'exemple bordelais. Il y a d'autres similitudes entre nos deux villes qui n'ont cependant pas la même taille.

"Bordeaux et Namur sont deux villes avec un attachement important à l'histoire, au patrimoine et à la culture", a rappelé le maire de Bordeaux en faisant notamment référence au patrimoine matériel et immatériel très riche des deux cités. La présence d'une université, "facteur de développement considérable", mais aussi d'un fleuve sont également des facteurs communs. Enfin, l'utilisation des nouvelles technologies et la valorisation de celles-ci sur le territoire font également partie des similitudes relevées.

Pour rappel, les deux villes sont très actives dans le cadre de la francophonie numérique menant récemment à la création de l'EFAN (Ecosystème Francophone des Acteurs du Numérique), dont le BEP et le KIKK Festival sont les partenaires namurois. Enfin, Namur et Bordeaux sont toutes deux jumelées avec la ville de Québec au Canada.

Finalement, il n'y a pas eu d'accueil tapageur devant l'auditoire Vauban. le PTB Namur avait invité à une manifestation pour protester contre les dépenses qu'elle considère inutiles de la part de la ville envers l'asbl New. Seuls les observateurs les plus attentifs ont remarqué la présence discrète de quelques militants. Pas de quoi ternir l'image de Namur ville accueillante aux yeux de l'invité du jour, fut-il "condamné dans une affaire de financements occultes en 2014", comme le rappelle le PTB.