Namur


Après près d’un an de travaux, la Tour du guetteur a fait peau neuve et a retrouvé son éclat d’antan. Construite au 19e siècle pour abriter le veilleur chargé de repérer l'apparition d'incendies en ville, la tour du guetteur domine le confluent et le Parlement wallon. « Depuis l’intérieur, on a un point de vue remarquable sur toute la ville, le confluent et les paysages qui l’entourent », a expliqué l’échevin de la Citadelle, Arnaud Gavroy. « Lorsque l’on se trouve à l’intérieur on découvre un angle de vue impossible à obtenir depuis l’extérieur, la tour étant dans le champ de vision », ajoute-t-il.

© DOUMONT

Il y a un an, la tour présentait un état sanitaire inquiétant. En effet, des fissures étaient apparues dans les maçonneries et de nombreuses vitres étaient brisées suite à des actes de vandalisme. Par ailleurs, les murailles sur lesquelles a été construite la tour présentaient un état de conservation moyen à mauvais et des filets de sécurité avaient dû être placés.

© DOUMONT

D'une part, le projet de rénovation portait sur la restauration de la tour, dont la réfection des maçonneries et menuiserie, remplacement des châssis, restauration des carrelages ou encore des travaux d'étanchéité de la plateforme.

D'autre part, les travaux ont permis également d'aménager l'esplanade qui l'entoure avec deux cheminements piétons, l'installation de mobilier urbain, d'un dispositif d'éloignement des véhicules ou encore d'une zone d'interprétation permettant de comprendre l'organisation du château des comtes au Moyen Âge.

© DOUMONT



© DOUMONT

Ceci dit, tout comme à l’époque, l’intérieur de la tour n’est pas accessible au public. Elle bénéficie cependant d’un éclairage intérieur permettant de la mettre en valeur.