Namur

Vendredi et samedi, c'était soleil et grande foule pour le festival des arts forains.

Cette année encore, le festival des arts forains a séduit un public venu en nombre pour assister à une large programmation des arts de la rue. Beau succès pour le cabaret de la place d'Armes, la guignuette au jardin du maïeur et le banquet du royaume féérique des Carmes.

La 23e édition de Namur en Mai a connu un beau succès de foule. Malgré une météo moins clémente ce dimanche, 180 000 personnes ont à nouveau arpenté les rues rendues piétonnes pour l'occasion, surtout vendredi et samedi. "Nous sommes ravis de voir qu'un public hétéroclite a été touché par la proposition artistique et la programmation" se félicite Samuel Chappel, directeur du festival des arts forains depuis 3 ansi." Les spectateurs de tous les âges et venus des quatre coins de la Belgique se sont montrés très enthousiastes tout au long de week-end. C’est très motivant pour nous de constater que, cette année encore, l’alchimie a fonctionné entre la ville de Namur, les spectacles et le public". Même écho du côté des artistes qui soulignent une nouvelle fois la qualité d’écoute et l’énergie toute particulière des Namurois.

Malgré la pluie de dimanche, la quasi-totalité des spectacles ont pu se dérouler grâce aux solutions couvertes trouvées dans la ville.

La Guinguette, nouveauté de cette année, a su être à la fois un lieu convivial en journée et un espace particulièrement festif durant les soirées. Ce havre de paix au centre-ville ainsi que la rue de Fer ont été bien remplies durant ce week-end de fête. C’est également le cas des cabarets qui ont rassemblé plus de 3.000 curieux tout au long du week-end. Le succès général de cette année confirme que, depuis 2016, Namur en Mai a su retrouver une réelle sérénité, des affluences record et son statut de référence dans le secteur des arts de rue.