Namur Charlotte Mouget est la nouvelle échevine Ecolo. Élue pour la 1re fois, elle est connue dans son parti, mais pas auprès du grand public.

Ce mercredi, l’assemblée générale d’Ecolo Namur "a choisi de suivre le signal envoyé par les électeurs et électrices. Elle a désigné au collège deux femmes et un homme", annonçait Ecolo dans la nuit. Même si le processus des verts est différent de celui des autres partis où c’est le nombre de voix qui prime souvent, le résultat est le même : ce sont les 3 premiers scores qui ont obtenu les 3 échevinats : les mandataires sortant Patricia Grandchamps et Philippe Noël ainsi que la petite nouvelle Charlotte Mouget.

Si elle s’était déjà présentée sur une liste auparavant, c’est la première fois à la ville de Namur et la première fois qu’elle est élue. Qui est donc l’échevine qui assurera le tout nouvel échevinat de la Transition écologique qui comprend l’environnement, les espaces verts, l’aménagement du territoire, la Régie foncière, écoconsommation, le climat, l’énergie, la qualité de l’air, la ruralité, la nature, l’agriculture et les sentiers vicinaux ?

"Je suis originaire de Bouge, j’ai grandi à Wépion et je vis à Malonne avec mon amoureux et nos deux enfants." Assistante sociale et diplômée en sciences du travail, elle est écologiste dans l’âme depuis l’adolescence et milite au sein d’Ecolo depuis une dizaine d’années, en quête de justice sociale et environnementale, d’éthique et de bonne gouvernance.

"J’ai été coordinatrice d’une maison de jeunes en milieu populaire avant de changer de cap. C’est à ce moment qu’Emily Hoyos m’a appelée pour me proposer d’être son assistante à la présidence du Parlement."

Après l’avoir suivie à la coprésidence du parti, elle a poursuivi pour le parti dont elle est désormais collaboratrice au Parlement wallon. Job qu’elle va quitter le 3 décembre, lorsqu’elle prêtera serment au conseil communal de Namur.

Charlotte Mouget l’avoue, elle n’est pas technicienne, mais elle compte bien s’entourer et se plonger dans les dossiers. "Il me faudra quelques mois pour tout découvrir de mes attributions afin de faire les choses bien. Je suis très consciente des attentes et des responsabilités : mon engagement sera à la mesure."

Premier pas vers cette transition, un cabinet commun avec les deux autres échevins Ecolo.

Magali Veronesi