Namur Bonne nouvelle pour les jeunes Namurois dépités de son absence l’été dernier

Namur les Bains a rassemblé 100.000 visiteurs chaque été depuis sa création en 2013. Les trois premières années, l’événement s’est tenu au Grognon. En 2016, la place étant en travaux, la Ville a déplacé Namur les Bains sur le parking des Casernes. On se souvient que le collège était assez mal pris entre les plaintes des riverains et le souhait des jeunes de s’amuser lors de cet événement devenu incontournable. La police était intervenue plusieurs fois et les exposants n’étaient pas heureux de voir leurs recettes rabotées par le zèle de la police.

L’an dernier, la Ville de Namur a relancé un appel d’offres pour une plage urbaine qu’elle souhaitait installer sur la place des cadets. Le souci, c’est que les organisateurs d’événements ne veulent pas de l’endroit, pas plus ceux des fêtes de Wallonie que ceux de Namur les Bains.

Dimitri Delecaut , créateur du concept à Namur, n’avait pas rentré d’offres avec ses partenaires, personne d’autre ne l’a fait. Et les jeunes Namurois, les familles du centre-ville aussi, ont déploré le manque d’animations dans la ville.

Ce ne sera pas le cas cet été. "Il se pourrait que le soleil rebrille cet été", annonçait la page Facebook de l’événement il y a quelques jours. Dimitri Delecaut nous le confirme : "Namur les Bains reviendra bien sur le parking des casernes cet été."

L’organisateur d’événements ne donnera pas beaucoup de détails, mais se réjouit de proposer à nouveau une belle plage urbaine, avec des bars à cocktails, de la petite restauration, des animations multiples, de la musique et un air de vacances à 100.000 visiteurs cet été. Il se murmure que les horaires d’ouverture seront un peu allongés à condition d’arrêter la musique plus tôt. Mais il faudra attendre un peu pour obtenir des précisions.

"Je ne veux pas mettre la charrue avant les bœufs. Chaque chose en son temps. Je viens juste de terminer Namur in the sky, que je voulais déjà faire venir l’an dernier, mais que j’avais retardé d’un an à cause du chantier prévu pour le pavillon de Milan. Je peux déjà vous assurer que la nacelle et les chefs étoilés reviendront l’an prochain, sans doute en mai, pour 10 jours au lieu de 8 pour la première édition", révèle-t-il.