Namur La société Royale Moncrabeau qui conjugue plaisir et charité fête ses 175 ans.

Présents depuis 175 ans, les 40 molons font partie intégrante du patrimoine culturel et folklorique de Namur. Et ce, à tel point que leur chanson emblématique Li bia Bouquet est devenue l’hymne de la capitale wallonne.

"En 2006, nous avons d’ailleurs omis de fêter les 150 ans de cet hymne, nous ne ferons pas la même erreur cette année", a commenté le bourgmestre Maxime Prévot. Si les molons sont connus pour leur musique festive et leur costume remarqué, ils font aussi le bien autour d’eux en secourant les pauvres. "Beaucoup, y compris des Namurois, l’ignorent encore, mais l’argent que nous récoltons via la Chirlike, c’est de l’argent investi pour les plus démunis", précise le secrétaire adjoint Christophe Dubois.

Tact, délicatesse et discrétion font néanmoins partie des valeurs de la société qui agi en toute humilité. Quant à l’origine de leur nom, molons signifie mensonge puisque roi des menteries et autres absurdités. Ils ne sont d’ailleurs pas vraiment 40, mais le nombre avait été choisi en clin d’œil aux 40 immortels de l’Académie française, qui ne sont pas non plus vraiment 40.

Si la Royale Moncrabeau est bien ancienne, la volonté est néanmoins de progresser et d’évoluer avec son temps. "Nous ne sommes pas désuets, nous évoluons dans nos costumes, nos chants, et la société accueille régulièrement des jeunes qui s’intéressent beaucoup à nos actions", souligne Yves Gillet, responsable de la culture et de la jeunesse.

Cette année d’ailleurs, deux nouvelles recrues seront intronisées lors du traditionnel concours des Menteurs le 1er septembre. Pour rentrer dans la société, les membres n’effectuent pas de recrutement, mais misent surtout sur le bouche-à-oreille. "Les personnes intéressées sont libres de venir nous rejoindre, voir comment la société fonctionne. La première étape est d’apprendre à récolter et ramener de l’argent et ensuite il faut participer au concours de menteries", poursuit-il.

Au cours de ce concours, les nouveaux ne sont cependant pas jugés par le jury officiel, mais bien par les membres. Entrer dans la société demande néanmoins d’investir du temps et de l’énergie puisque les membres passent environ 100 jours par an au profit de la société. Raison pour laquelle ce sont plus souvent les retraités que l’on voit.

Les rendez-vous à ne pas manquer

  • Du 20 août au 3 septembre, une exposition célébrant les 175 ans de la société se tiendra dans la galerie du Beffroi à Namur. L’occasion de découvrir à la fois des archives, gravures anciennes ou encore des photos, mais surtout de comprendre mieux l’évolution de la société. Et ce, tant dans sa manière de fonctionner que dans le regard porté sur elle.
  • 1er septembre : À 12h00, les 40 Molons ouvriront le départ du Beau vélo de Ravel avant de se retrouver dès 14h00 pour le traditionnel concours des Menteurs au siège des Menteurs, rue Bavières (en face du Théâtre de Namur). Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 août.
  • Les Fêtes de Wallonie durant lesquelles la Société sera présente un peu dans tous les quartiers et aux grands événements.
  • Le 26 septembre : Un concert gratuit, mais uniquement sur réservation, sera organisé au Théâtre royal de Namur à 20h30. 650 places sont mises à disposition, mais environ la moitié est déjà réservée. Avant le concert, une grande vente aux enchères sera organisée pour remporter la 41e statue miniature et musicale du molon de Vincianne Renard. Spécialement réalisée pour l’occasion, elle arborera des couleurs différentes et uniques.