Namur


C’était bien la 33e édition du festival « Verdur » à la Citadelle de Namur, mais c’était surtout la première édition d’une nouvelle génération. Pour faire renaître l’événement, les organisateurs avaient misé sur une programmation plus éclectique, qui a finalement su convaincre le public.

Le démarrage a été un peu lent, mais à 19h00, ils étaient déjà plus de 2.300, assurent les organisateurs. Un pari d’ores et déjà gagné pour une opération de communication commencée il y a 4 mois.

Progressivement, le Théâtre de Verdur s’est rempli peuplé à la fois de connaisseurs, de nostalgiques, mais aussi de curieux.