Namur

Alors qu'il errait dans les rues de Vielsalm, ce néerlandophone de 30 ans a fait vivre un vrai cauchemar aux policiers venaient l'interpeller.

Le tribunal correctionnel de Marche vient de prononcer une peine de travail de 120 heures à l’encontre d’un néerlandophone de 30 ans. Le 17 juillet 2016, il a agressé les policiers qui tentaient de l’appréhender alors qu’il errait nu et drogué dans les rues de Vielsalm. « J’avais tenté de me suicider en prenant toutes sortes de drogues car ma copine me trompait. À partir de là, je n’étais plus moi-même », explique-t-il le mois dernier devant le juge.

 Délirant sous l’effet d’un mélange de cocaïne, marijuana, alcool et MDMA, le prévenu s’était littéralement déchaîné sur les policiers venus l’interpeller. Lesquels se sont d’ailleurs constitués parties civiles pour un montant provisionnel de 5.000€. Alors que les forces de l’ordre tentaient d’entamer le dialogue avec lui, le nudiste s’était enfui à travers ronces et orties. « Ne sachant pas de quoi il était capable, les deux policiers l’ont pris en chasse », explique leur avocat. « Tout à coup, il s’est retourné vers eux et leur a foncé dessus, projetant une inspectrice à terre. Dès cet instant, il n’aura qu’un objectif en tête : s’emparer de l’arme de la policière. » 

Celle-ci était parvenue à protéger son arme au prix de nombreux coups reçus, tandis que son collègue tentait de maîtriser de le forcené. Ils avaient du recourir au spray lacrymogène pour en venir à bout et l’enfermer dans le combi. « Il était tellement violent à l’intérieur du véhicule que les policiers ont cru qu’il voulait le précipiter dans le ravin tout proche. » Le jeune homme avait été jusqu’à pulvériser le pare-brise à l’aide d’objets trouvés à l’intérieur du combi. La défense avait sollicité la suspension du prononcé. Le tribunal a finalement opté pour une peine de travail assortie d’une amende de 300€.