Namur La personnalité de Walcourt sera tête de liste à la province pour le district de Philippeville

Olivier Meys est une figure locale. À Walcourt, il est connu pour son investissement un peu partout : club de modélisme Les Raiders de Nalinnes, les marches de l’Entre Sambre et Meuse, le Lions club…

En politique, il a rejoint les jeunes libéraux de Walcourt dont il a été le président et son CV dans l’ombre de grandes figures est impressionnant. Il a été attaché parlementaire du député fédéral Denis Ducarme, premier assistant de direction du chef de groupe François Bellot au Sénat, chef de cabinet du président d conseil provincial Philippe Bultot, attaché parlementaire pour le député-bourgmestre François Bellot, responsable des affaires générales au cabinet du ministre de l’Intérieur Charles Michel…

Un jour, il est retourné travailler à la Région Wallonne. "Quelqu’un dans l’administration a estimé qu’il était incompatible que je sois détaché dans un cabinet alors que je faisais ça depuis 15 ans. J’ai choisi de me consacrer principalement à ma carrière professionnelle. Je suis juriste et je travaille au contrôle en matière d’environnement", explique le quadragénaire qui n’a pas pour autant arrêté de s’investir, que ce soit dans les clubs de sport de son fils. Il est en couple et papa de deux enfants, de 9 et 2 ans.

"S’investir, être à l’écoute, ce n’est pas seulement faire des permanences et des flyers dans les quartiers 6 mois avant les élections", souligne celui qui s’est intéressé à la politique dès le plus jeune âge et fréquentait le conseil communal à 9 ans. "On ne peut pas dire que ce soit de famille car mon papa était ouvrier et avait commencé à travailler à 14 ans. On n’a jamais parlé politique à la maison." En revanche, son papa a eu la surprise de recevoir la visite d’un sénateur dans son salon. "J’étais ado et j’organisais un tiercé de canards. La commune ne voulait pas mettre à disposition des barrières Nadar alors j’ai écrit au sénateur Jean Barzin qui est venu me rendre visite. Plus tard, il m’a pris comme attaché parlementaire. Il était étonné que je connaisse le bâtiment fédéral à Bruxelles. Je lui ai expliqué que je brossais les cours pour venir voir les séances parlementaires."

Aujourd’hui, Olivier Meys est tête de liste Défi à la province de Namur district Philippeville. "Je ne pense pas pouvoir réunir une liste de 25 candidats motivés d’ici à septembre pour la commune. Par contre, je développe une section locale Défi à Walcourt pour préparer l’avenir", explique-t-il.