Namur

Dès mars, le petit parti va à la rencontre des 25 villages namurois


La cocnertation citoyenne est de mise dans tous les partis à l'approche des élections communales. Certains la pratiquent en ligne comme le PS, le MR, le PTB. D'autres en bus.

Le nouveau parti Oxygène partira prochainement à la rencontre des habitants du Namurois pour les faire participer à la vie politique de leur région. Dès le mois prochain, ce parti qui a embarqué les membres démissionnaires de Défi va se lancer sur les routes pour récolter l'avis des citoyens, dans leur propre cadre de vie.

Cédric Barbiaux explique :"j'avais déjà utilisé le concept du bus lors du nouveau plan de mobilité du Tec. Nous nous étions déplacés avec ce moyen de transport sur Belgrade, Bouge et Erpent à l'époque. Cette année, le concept est le même au niveau du moyen de locomotion, mais cette fois nous irons au cœur de tous les villages namurois pour interroger et écouter, chez eux, les citoyens nous donner leurs avis sur les changements à apporter."

La population est composée de 20% de personnes âgées. Et tous n’ont pas accès ou ne gèrent pas facilement Internet et Facebook pour répondre à un sondage tel que le fait la majorité des partis traditionnels. Rencontrer les citoyens sur la place de leur village est le seul moyen efficace et réaliste pour leur donner la parole et échanger avec eux, estime Oxygène Namur.

"Je tiens d’ailleurs à remercier personnellement le club de supporters du Standard Namur qui nous prête gracieusement son bus. N'ayant pas les moyens des partis traditionnels nous devons trouver des solutions et nous sommes largement soutenus. Les plans B et la débrouille ça nous connait", sourit Cédric Barbiaux. Nos finances propres ont couvert nos principales actions ces cinq dernières années !