Namur

Franki et la région wallonne recherchent une autre société pour réparer les erreurs de géométrie

On a annoncé un an de retard par rapport au calendrier initial. Il semble que ce sera beaucoup plus et que les Namurois ne sont pas prêts de franchir la Meuse sur l'Enjambée. Les structures métalliques présentent encore six défauts de géométrie, selon l'entreprise Franki tandis que son sous-traitant espagnol est au bord de la faillite.

Les travaux sont interrompus depuis plusieurs semaines et le seront encore pour plusieurs mois, le temps de trouver quelqu'un pour opérer les travaux.

On apprend par la RTBF que la situation financière difficile d'Emesa - qui avait opéré sur la gare des Guillemins - ne date pas d'hier et que Franki a dû aider financièrement l'entreprise espagnole pour voir avancer le chantier.

Il reste actuellement six problèmes de géométrie qui n'affectent pas la stabilité de l'ouvrage, mais la firme espagnole n'a plus les moyens financiers de reprendre le travail. Franki est donc à la recherche d'une ou plusieurs autres entreprises pour terminer les travaux.

En l'état, la région wallonne ne sait avancer aucune date pour l'achèvement de la passerelle. Mais elle pourrait ne voir ses premiers piétons et cyclistes que dans un an.