Namur Le président du CPAS a été éjecté du PS après avoir lancé sa liste

Ce n’est plus un secret depuis de longs mois, le président du CPAS André De Martin, ne s’entend plus avec le Collège communal, ou du moins une partie, il faut rester stratégique…

Depuis de longs mois, il ne cache pas ses critiques envers la majorité en place (MR-PS), et plus particulièrement envers l’échevin des Travaux (PS) Bruno Berlemont, notamment en matière de délais de réalisation des travaux. Dès l’annonce de la création de sa liste d’ouverture AGIR, on s’attendait à une réaction du Parti Socialiste… qui a préféré attendre.

Depuis ce week-end, c’est chose faite. Par le biais d’un communiqué de presse, le président de l’Union Socialiste, Denis Hourdisse, annonce que : " La Commission de vigilance de la Fédération PS Dinant-Philippeville vient de nous signifier officiellement sa décision concernant la présence d’André De Martin sur une autre liste que celle du PS en vue des prochaines élections communales. "

Conformément aux statuts : "Le membre qui se présente à des élections sur une autre liste que celle du PS est automatiquement exclu, sauf s’il en a reçu l’autorisation de l’instance du Parti qui est compétente pour arrêter la liste ." André De Martin est donc exclu du Parti.

Le communiqué précise aussi que d’autres personnes pourrait subir le même sort : " Il va de soi que si d’autres membres de l’Union Socialiste communale de Philippeville actuellement liés au Parti prennent la décision de se présenter sur une autre liste que celle du PS, ceux-ci verront également leur dossier examiné par cette même Commission de vigilance. " Et il risque d’y en avoir, puisque selon l’intéressé, "beaucoup d’autres personnes qui étaient autrefois sur la liste PS, nous ont rejoint sur notre liste d’ouverture AGIR. "

J.O.