Namur

Le processus de cocostruction démarre ce mercredi soir. Plusieurs participants ont émis des réserves

Le centre commercial, la consultation populaire bancale, les arbres remarquables du square, la fréquentation de l'endroit laissé à l'abandon: le quartier Léopold est l'un des sujets d'intérêt et de discorde à Namur.

C'est ce mercredi soir que se tient le premier atelier urbain, qui comprend une trentaine de personnes: riverains, commerçants, élus, membres de comités et collectifs... Plusieurs d'entre eux ont émis leurs réserves sur plusieurs points dont celui de la confidentialité: les participants ne peuvent dire mot du processus de coconstruction auquel ils participent avant le lendemain des élections.

Quelques heures avant le début de ce premier atelier urbain, le Forum Citoyen Namur relançait la Ville et les organisateurs pour obtenir des réponses plus claires et engageantes sur le processus des Ateliers urbains qu’elle a initié il y a 1 mois à peine: un courrier a été envoyé aux autorités pour tenter de rendre le processus plus transparent, démocratique et avec de sérieux résultats finaux et engagements en fin de processus.

Le Forum Citoyen Namur continue de déplorer la manière dont sont organisés ces Ateliers urbains. "Nous rappelons que tout ceci aurait pu être bien plus transparent et constructif si la Ville et les autorités locales avaient organisé et initié les Ateliers urbains avec les citoyens, les associations diverses déjà impliquées … plutôt que seule en imposant un processus", dit-il. "Il n’est pas trop tard pour changer les règles principalement sur le timing, la transparence, et le résultat final".

Les débats risquent d'être animés sinon houleux.