Namur

Ils ont protesté devant l'EPASC, l'enseignement provincial, ce mercredi matin.

Plusieurs dizaines d'agriculteurs et d'anciens élèves de l'EPASC (Ecole provinciale d’Agronomie et des Sciences) de Ciney ont manifesté ce mercredi en fin de matinée devant l'établissement scolaire provincial. L'objet de leur mécontentement : le repas végétarien servi une fois par mois aux internes de l'école. "Une école comme celle-ci ne peut pas mettre du végétarien. Et s'ils veulent en mettre, un repas traditionnel doit être proposé à côté. On peut soumettre l'idée du végétarien, pas l'imposer", explique Jean-Philippe George, à l'initiative de ce rassemblement.

Durant cette manifestation, les élèves de l'EPASC sont restés confinés à l'intérieur de l'établissement. "Les agriculteurs voulaient monter dans l'enceinte avec leurs tracteurs... Il y a des enfants qui sont encore assez jeunes. On ne pouvait pas laisser faire ça. Et puis, il y a des règles de sécurité à respecter ", commente le député provincial en charge de l'enseignement Richard Fournaux. "On leur a proposé de rencontrer prochainement une délégation afin de démêler le vrai du faux et de trouver une solution. Certains pensent qu'il s'agit de repas vegan, ce qui est faux. Il est vrai qu'un repas végétarien est proposé une fois par mois mais l'agriculture c'est aussi ça. Ce n'est pas que la viande. Leur revendication est que si du végétarien est proposé, une alternative doit être disponible pour celui qui n'en veut pas", conclut Richard Fournaux.