Namur

Valérie Renard a baptisé son voilier du nom de l’attraction

HOTTON Elle prend du recul. Elle prend la mer, surtout. Valérie Renard, responsable du centre d’interprétation de la rivière Riveo (Hotton), s’en va voguer sur les océans, durant un an. Un projet familial où elle ne coupera pas forcément le lien avec le produit touristique. Son voilier, il a été baptisé… Riveo. “Cela correspond bien, pour un bateau. Je vais continuer à assurer la promotion du centre, mais d’une autre manière” , explique-t-elle. C’est l’occasion aussi, pour la directrice, de recharger les batteries et de revenir la tête pleine d’idées. Ce changement de cap intervient après cinq ans d’existence, pour Riveo. L’infrastructure a réussi à fidèliser une clientèle, avec ses aquariums, ses expositions…

Mieux : elle a développé un véritable produit pêche, à destination des touristes, dans toute la vallée de l’Ourthe. Ainsi, un Fishy trip a été lancé, sorte de séjour où grâce à des collaborations avec l’Horeca, des séjours centrés sur ce loisir sont prévus. Le nouveau président, Michel Son, hôtelier à La Roche, souligne tout le potentiel de Riveo. “Le concept défend à la fois des valeurs environnementales, éducatives et intègre un volet économique, avec le tourisme-pêche” , souligne-t-il. Durant un an, le centre d’interprétation aura un nouveau directeur, à sa tête.

Il s’appelle Marc Belin et vient de Paris. Il espère apporter un autre regard. “Ici, nous avons une structure mêlant tourisme, culture et clientèle internationale. On doit encore davantage mettre le réseau en territoire et présenter ses richesses” , indique celui qui a fait connaissance avec Hotton et sa région dans le cadre d’un stage financé par l’Europe, à Riveo.



© La Dernière Heure 2012