Namur Bernard Poncelet explique son retour à la politique avec le MR

Mi-mai, le Mouvement réformateur dévoilait sa liste pour les prochaines élections communales, avec une surprise de taille. Bernard Poncelet, ex-dinosaure du PS namurois rejoignait le clan des libéraux en se plaçant en bout de liste. Une nouvelle qui peut paraître étonnante, mais sur laquelle l’intéressé a tenu à s’expliquer, rappelant par ailleurs avoir été totalement libre dans ce choix et n’avoir reçu aucune promesse.

"Ma pensée a beaucoup évolué ces dernières années, mais ne change pas. Il y a eu un rapprochement mutuel avec des membres du MR avec lesquels j’ai par ailleurs toujours entretenu de très bons rapports. J’ai pris le temps de lire l’ensemble de la doctrine du parti et je n’ai rien trouvé de rédhibitoire", a-t-il commenté.

Alors qu’il avait pourtant quitté les bancs de la politique en 2012 et rendu sa carte de parti PS en 2016, l’ex-échevin des Sports et de l’Environnement rejoint ainsi le MR. Un parti qu’il qualifie d’européen et humaniste.

"J’ai bien relu la doctrine, le MR est bel et bien un parti humaniste ni plus ni moins que le PS. Mais le MR est aussi un parti courageux puisqu’il est allé seul au gouvernement à un moment donné où le PS aurait dû aller le rejoindre pour faire un acte très fort et discuter avec le Nord du pays. Ça, c’est ma conviction de 2014 et je suis profondément déçu que cela n’ait pas été le cas", poursuit-il.

Selon le candidat , le MR est un parti du centre puisqu’il a vocation de défendre et améliorer le système social et gérer avec rigueur les finances de la sécurité sociale. Au sein de son nouveau parti, il retrouve aussi une forme de rigueur dans la gestion financière, ce qui pour un homme ayant en horreur les déficits budgétaires est rassurant. Enfin, l’homme qui estime être depuis toujours un social-démocrate affirme que le MR est "le seul parti aujourd’hui à pouvoir se vanter de respecter ce principe". Choisi pour pousser la liste, le candidat ne prétend cependant pas à un poste d’échevin. Son objectif est d’aller au combat avec des ambitions, d’y croire et de mener la liste MR le plus loin possible.

L.Do.