Namur André dit vouloir déposer plainte auprès de la police !

Fin de la semaine dernière, un groupe de scouts sont en ballade du côté de Merlemont. Le petit groupe de jeunes, non encadré par un animateur, se présente au domicile d’André, à Merlemont. Ils ont faim et surtout soif.

"Nous n’avons qu’une orange pour deux jours, explique l’un d’eux, et nous avons vraiment soif", ce qui est tout à fait compréhensible vu les fortes chaleurs. André les abreuve bien volontiers et répond à d’autres de leurs préoccupations. "Nous avons des épreuves à accomplir, et nous devons ramener à nos chefs d’autres choses."

André a été scout , et il examine attentivement la liste d’objets à ramener au camp : des chips, du saucisson (pour les chefs ?), et de quoi se déguiser, comme une ceinture par exemple. Mais André est stupéfait par ce qu’il lit sur la liste tendue par Akim (prénom d’emprunt) : un déguisement de terroriste !

Akim est d’origine magrébine et serait musulman d’après les informations recueillies par André. "C’est n’importe quoi, c’est absurde, éclate André, vous direz à vos chefs que c’est indigne d’eux de te demander de faire ça, c’est du racisme en plein !"

Selon notre interlocuteur, le petit Akim était terrorisé à l’idée de ne pas ramener à ses chefs tous les objets de sa liste. L’histoire aurait très bien pu en rester là, mais André est du genre têtu, et si le hasard s’en mêle…

Vendredi soir , il se rend à la projection du match de foot, et il rencontre de nouveau Akim. Son sang ne fait qu’un tour : "Tes chefs sont ici avec toi ? Montre-les moi !" Une verte discussion s’en est suivie entre André et un des chefs. André exigeait que le chef s’excuse auprès d’Akim. Ce que le chef a refusé. La réponse d’André ne s’est pas faite attendre : "Si pas d’excuses, je préviens la presse et je dépose plainte auprès de la police."

Ce week-end, nous n’avons pas pu joindre le chef de la troupe scout en question, ni la Fédération scouts pour avoir leur version des faits et leur avis sur la question.