Namur
Dans nos précédents éditions, nous relations les faits survenus à Merlemont mettant en cause des chefs scouts ayant adopté un comportement plutôt contraire aux valeurs prônées par le mouvement scout.

Un garçon d'origine maghrébine et musulman était obligé de se déguiser en terroriste ! A cela s'ajoutait le fait que le groupe de jeunes ne disposait que d'une orange pour la journée, qu'un des chefs scouts rencontré par l'habitant de Merlemont qui dénonçait les fait voulait se bagarrer plutôt que de discuter...

Les faits ont été relatés auprès de la Fédération Scoute qui a pris la situation très au sérieux. " Nous avons écouté les différentes parties en cause, et nous avons décidé d'envoyer sur place une animatrice fédéral pour mener à bien les discussions, et pour faire prendre conscience aux chefs en question le comportement non adéquat qu'ils avaient adopté." Les chefs incriminés n'ont pas contredis les faits, ils les ont toutefois nuancés. A la lumière des discussion de l'équipe fédérale, ils ont semble-t-il compris la leçon... " Nous sommes un mouvement éducatif pour les jeunes, et aussi pour les animateurs parfois" conclu le porte-parole du mouvement.