Namur Comme d’autres, Marie Kowalewicz a attendu sa commande 1 h 15 pour rien.

Quelques semaines après son arrivée à Namur, le système de livraison de repas Ubereats connaît de gros couacs. "Attendre pendant une heure son repas, cela arrive. Mais faire croire qu’il est en préparation pendant puis annuler la commande sans prévenir, c’est inacceptable", résume Véronique (prénom d’emprunt), qui a eu une mauvaise surprise en passant une commande chez MacDonalds jeudi dernier à midi.

"J’avais déjà commandé via cette appli dans plusieurs restaurants namurois. Parfois, la nourriture était tiède, parfois, elle arrivait après 45 minutes au lieu des 25 annoncées. Mais j’étais satisfaite de ce système qui me permettait de commander un repas chaud sur mon lieu de travail quand je ne pouvais pas sortir", raconte-t-elle.

Le lendemain , Marie a vécu le même scénario, mais en soirée. "J’avais promis un Happy meal à la fille qui me l’avait réclamé toute la journée. Je commande nos menus à 18 h, je vois que c’est en préparation, puis que le délai de livraison ne cesse d’augmenter. J’appelle MacDonald’s qui me dit que la commande est prête, qu’ils s’assurent qu’elle reste au chaud, mais qu’aucun livreur ne se présente. Après 1 h 15 d’attente, je vois sur l’application que la commande est annulée, sans explication. Le service clientèle est injoignable par téléphone. J’ai désinstallé l’appli et je ne commanderai plus jamais."

Véronique, elle, a demandé des explications . "Au téléphone, on m’a dit qu’ils allaient voir avec leurs partenaires. Par mail, ils m’ont envoyé une réponse type et évasive, précisant que je ne serais pas débitée de cette commande. Il ne manquerait plus que ça ! Lorsque j’ai demandé s’ils pouvaient me garantir que je serais livrée à la prochaine commande, ils n’ont pas répondu. Lorsque j’ai insisté, ils m’ont expédiée, c’était ‘non négociable’. Je trouve ça déplorable, la façon qu’ils ont de se débiner ."