Namur Patients et professionnels de santé veulent changer l’image de la maladie à travers ce projet.

Tremblements, difficultés de mouvements, troubles de la posture. Les symptômes de la maladie de Parkinson sont contraignants. Mais ils ne condamnent pas les patients à rester chez eux et abandonner tout projet social ou artistique. La preuve : un groupe de 60 patients participe à des cours de danse chaque semaine en Wallonie et à Bruxelles. Une partie de ces leçons a lieu à Libramont. C’est d’ailleurs dans la commune que la troupe va présenter la première de son spectacle, samedi prochain.

"L’objectif du projet est de montrer au public une autre image de ces patients", explique le Dr Olivier Bouquiaux, neurologue de Vivalia à Libramont et instigateur du projet Kinesiphilia. "Ces patients sont capables de faire pleins de choses."

Thierry, 62 ans, abonde dans le même sens. Il fait partie des danseurs atteints de Parkinson : "C’est un plaisir de participer à ce projet. On a l’impression de vivre des moments où on se sent normal, on a l’impression d’être comme les autres."

Le ballet se présente sous forme de voyage à travers les continents, avec des tableaux aux styles variés : il y aura du Tango, de la danse africaine ou encore une scène s’inspirant de l’ambiance de Brooklyn.

Ce n’est pas parce que les danseurs sont malades que la prestation ne sera pas de haut niveau, avertissent les encadrants. "Par rapport à un cours de danse traditionnel, on est moins dans la précision, on est plus dans le mouvement et dans l’intention de mouvement", explique la professeur de danse. "Il y a aussi des infirmiers et des kinés qui figurent parmi les danseurs. Je suis prête à parier que le public ne fera pas la différence entre les personnes malades et non malades." Le groupe espère prochainement se produire sur d’autres scènes belges et pourquoi pas à l’étranger.

Patients et professionnels de santé veulent changer l’image de la maladie à travers ce projet.

Infos : le ballet aura lieu ce dimanche 8 mars avec un accueil dès 14h au Centre Culturel de Libramont (avenue d’Houffalize, 56D, 6800 Libramont). Les réservations peuvent se faire via l’adresse mail info@cclibramont.be ou au 061/22.40.17.