Namur

Un nouvel observatoire astronomique est en cours de construction à l’UNamur, au sommet de la Faculté des sciences, place du palais de justice. Il permettra aux étudiants, aux chercheurs, mais aussi à tous les Namurois de découvrir le ciel dans des conditions optimales en plein centre-ville. Son inauguration est prévue à l’automne 2018.

À l’Université de Namur, l’enseignement de l’astronomie est une tradition historique. Au 19e siècle déjà, les pères jésuites, fondateurs de l’Université, observaient le ciel du haut de la coupole qu’ils avaient installée en haut de la tour du bâtiment de biologie, sur la place du Palais de Justice… L’enseignement de l’astronomie à Namur est aujourd’hui plus vivant que jamais. Mais, en l’absence d’un observatoire, les activités liées à cette science sont organisées dans des conditions difficiles. Météo capricieuse, pollution lumineuse, montage et démontage constants du matériel… sont autant d’éléments qui entravent le développement de projets liés à l’astronomie sur le campus. En outre, il n’existe en province de Namur plus aucune structure de ce type qui soit liée à un programme d’enseignement de l’astronomie.

Aujourd’hui, l’Université de Namur a pour projet le réaménagement d’un observatoire permanent au cœur de la Ville de Namur afin de faire venir le ciel au plus proche des gens, pour une invitation au voyage et à la connaissance.

Ce projet inclut le développement de projets pédagogiques (notamment autour du soleil, de la lune et de l’histoire de l’astronomie…) pour les élèves des écoles primaires et secondaires de la ville et de la région.

À l’Université, l’observatoire constituera un environnement idéal pour les travaux pratiques du cours d’astronomie. Il permettra la réalisation de projets scientifiques pour les chercheurs et rendra possible les projets personnels d’observation pour les étudiants, avec du matériel spécifiquement adapté à la pollution lumineuse.

Ce projet contribuera enfin à sensibiliser les jeunes à la science et aux techniques et, nous en sommes convaincus, suscitera de nouvelles vocations scientifiques ! Le chantier, déjà bien entamé, devrait être terminé pour l’automne 2018.