Namur C’est une proposition du PS pour redynamiser le commerce namurois

Le programme du PS pour les élections communales du 14 octobre sera dévoilé ce vendredi en fin de matinée. Nous avons eu une primeur sur ce programme. Beaucoup de social évidemment, mais aussi des idées pour le commerce namurois, particulièrement en souffrance ces dernières années.

Elle l’a déjà évoqué : Eliane Tillieux prône l’ouverture à Namur d’une halle aux saveurs. "À la place des bâtiments actuellement présents au square Léopold au lieu du centre commercial avec les grandes marques internationales que la majorité actuelle souhaite installer. Mais ailleurs dans le cœur de ville si ce n’était pas possible pour des raisons juridiques. Dans ce cas, il faudrait concerter les acteurs locaux que sont les associations de commerçants ou GAU pour définir l’endroit le plus propice", nous explique-t-elle.

Elle a peaufiné le concept ces derniers mois. Que trouverait-on dans ces halles ? "Des producteurs locaux, ceux qui desservent actuellement Bossimé, Artisans paysans ou d’ici, et d’autres. De l’alimentaire, mais pas seulement. On pourrait y trouver d’autres artisans transformateurs namurois. Ils trouveraient un endroit de choix pour vendre leur production alors qu’on sait que les prix des loyers empêchent beaucoup de les proposer en centre-ville."

Pour Eliane Tillieux, le modèle pourrait être celui de Rotterdam où une halle surplombée de nombreux logements reçoit la visite de millions de visiteurs chaque année. "C’est le genre de lieu de vie qui bénéficierait directement aux Namurois, ainsi qu’a l’attractivité de la ville."

Dans son projet, Eliane Tillieux animerait l’endroit par la participation de chefs namurois en alternance. "Ils répondent généralement présent pour ce genre de projets et pourraient montrer des recettes classiques ou originales avec des produits locaux pour inspirer les clients qui ne fréquentent pas forcément leur restaurant. Et on utiliserait les toits pour faire de la production maraîchère, que ce soit pour nourrir les habitants ou pour être vendue dans la halle elle-même."

Magali Veronesi