Namur

La zone de police de Haute Meuse a reçu plusieurs plaintes

Attention si vous mettez en vente des objets sur des sites de seconde main: des arnaqueurs sévissent. voici leur stratagème, tel que décrit par la zone de police de Haute Meuse.

"Nous avons reçu plusieurs plaintes de personnes qui ont été victimes d’arnaque alors qu’elles souhaitaient vendre un objet sur le site 2ememain.be. Une fois l’objet placé en ligne, le vendeur est rapidement contacté par un acheteur qui demande de lui réserver la pièce car il est en vacances (parfois même en proposant une somme supérieure à celle demandée) et qui propose un paiement via DHL. L’acheteur demande au vendeur de se créer un compte DHL afin que de l’argent puisse lui être versé. Peu de temps après, le vendeur est contacté par « DHL » (en fait, un complice de l’acheteur). Il lui est demandé son numéro de compte et aussi d’effectuer des manipulations sur son digipass. Une fois ces manipulations effectuées, le compte en banque du vendeur est débité d’une somme parfois importante. Nous vos engageons à la plus grande prudence à l’occasion de vos transactions lors de la vente d’objets de seconde main sur une plateforme internet. En cas de doute, il vaut mieux mettre fin à la transaction sans la conclure plutôt d’être victime d’une escroquerie", met en garde la police.

Des personnes approchées témoignent.

Valérie: "Jeudi, j'ai mis une annonce. Exactement ce scénario. 10 réponses, 10 arnaques... Il faut aussi se méfier des arnaques via Paypal c'est le même système."

Cindy: " nnonce postée aujourd'hui. 4 tentatives d'escroquerie en 25 minutes. Un par DHL en mettant 10 euros de plus, un qui veut par PayPal mais avec un lien pay.pal,... Ça pullule en ce moment."

Dany: "Il met arrivé presque la même chose en vendant un objet sur le bon coin. Donc méfiance."

Olivia: "Moi aussi. Ils prennent contact via 2e main et également via marketplace sur Facebook. J'ai eu plusieurs personnes comme ça."