Namur

La nouvelle édition du Verdur version 2018 et gratuite approche à grand pas puisqu'elle aura lieu le samedi 30 juin à la Citadelle de Namur.

Au programme, non plus uniquement du rock comme le précédent concept, mais bien une programmation éclectique avec notamment l'artiste belge Arno en tête d'affiche.

"Pour le moment, tout s'organise assez bien et de ce qu'il ressort des réseaux sociaux et des différents contacts que nous avons, l'affiche plaît beaucoup", explique Michel Degueldre, directeur du festival.

En revanche, les organisateurs avaient notamment misé sur un financement participatif via la nouvelle plateforme du BEP, CiLo, mais le projet a été un véritable flop. L'objectif était de récolter 15 000 euros afin d'optimiser la qualité au niveau de l'éco-responsabilité du festival. Au terme de la date limite fixée début juin, à peine 500 euros ont été récoltés.

"Nous ne savons pas trop pourquoi cela n'a pas fonctionné. Peut-être parce qu'il s'agit d'une plateforme encore peu connue ou peut-être que le public savait qu'avec ou sans le festival aura lieu."

Toujours est-il que cet échec est loin de remettre en question le côté écoresponsable du festival qui a su trouver une série de partenaires pour y remédier.

"Nous avons l'aide de Wallonie plus Propre, Wallonie #Demain ou encore Backsafe et au final nous serons tout de même un festival 100 % écoresponsable."

Le festival se dotera donc bien de gobelets réutilisables, d'un accès PMR, de navettes TEC et les organisateurs misent aussi sur le covoiturage.

Côté animation, outre les concerts prévus au Belvédère et au Théâtre de Verdure, quatre bars seront installés ainsi que des foodtrucks.

Un village associatif est également prévu pour sensibiliser le public notamment à l'environnement.

L'ambition des organisateurs est évidemment d'avoir un maximum de personnes et même s'il est difficile de quantifier le nombre de festivaliers attendus en raison de l'absence de billetterie (N.D.L.R : l'entrée est gratuite), plus de 2000 personnes sont espérées. « Globalement, si on fait aussi bien que l'édition 2016 qui était payante et qui a fait 1200 entrées, nous serons satisfaits. Mais au vu du nombre de likes et des personnes intéressées par l'événement sur les réseaux sociaux, on peut espérer au moins le double voire même 5000 personnes », se réjouit-il.

En tout cas, 5000 ou pas, une édition 2019 est déjà annoncée. "Les travaux n'auront pas encore commencé, donc pour l'an prochain, on est tranquille."