Namur

La visite d'Alain Juppé est qualifiée par le parti de gaspillage d'argent public

Ce mercredi 5 septembre, l’asbl NEW célèbre ses 30 ans avec une conférence du maire de Bordeaux Alain Juppé sur la smart city.

Le PTB estime que les missions de l'asbl New et leur subsidiation notamment par la ville de Namur sont un gaspillage d'argent public. "Nous appelons les citoyens scandalisés comme nous de ce gaspillage d’argent public à se rassembler ce mercredi à 18 heures devant l’auditoire Vauban (rue de l’Arsenal à Namur). Cerise sur le gâteau, la Ville et son asbl ont décidé d’inviter Alain Juppé, ex-Premier ministre français et actuel maire de Bordeaux condamné par la justice. Alors que ces mêmes partis répètent, à raison, qu’il faut plus d’éthique en politique, le PTB se demande pourquoi inviter un politicien qui a été condamné à 14 mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux et prise illégale d’intérêt dans le cadre d’une affaire de financement occulte d’emplois fictifs en 2004", appelle Thierry Warmoes, tête de liste PTB à Namur.

Renseignements pris, la venue d'Alain Juppé ainsi que son directeur des relations internationales coûte à New "moins de 500 euros pour le transport et le logement" selon son directeur Frédéric Laloux. La conférence qu'il tiendra et auxquels les Namurois sont invités est gratuite tant pour l'organisateur que pour les spectateurs. "Alain Juppé prend un vol Ryanair avec son collaborateur et reste une nuit avant de repartir jeudi matin. On pense toujours qu'on reçoit les gens à coups de billets de première classe, mais c'est faux", plaide commente Frédéric Laloux, un peu agacé d'avoir été pris pour cible par le parti d'extrême-gauche.

"Ce lundi, suite à une charge dans la presse contre u prétendu gaspillage d'argent public, j'ai appelé Jonathan Lefèvre du PTB pour lui expliquer toutes les missions de l'asbl et à quel point elle est transparente alors qu'il l'accuse d'opacité: les comptes sont déposés au tribunal, le rapport d'activité passe devant le conseil communal et est publié sur mon site... Je réponds en toute transparence lorsqu'on me pose une question sur le coût des activités, comme c'était le cas lorsque le PTB a attaqué la mission en Louisiane. Mais quand je donne les montants réellement dépensés, il ne me croit pas. J'ai même proposé d'expliquer le fonctionnement et activités de New aux militants du PTB, documents à l'appui", insiste le directeur de l'asbl.

"Évidemment, nous ne contestons pas le droit à M. Juppé de s’exprimer. Mais nous voulons marquer, par notre présence, notre désaccord avec le fait que, une fois de plus, ces festivités se font sur le dos des citoyens. Nous ne voyons pas pourquoi c’est à nous de payer pour le voyage et le séjour de M. Juppé", estime pour sa part Thierry Warmoes.