Namur Une volonté de pérenniser l’exploitation du gisement et l’emploi du personnel

Les carrières Les Petons, qui appartiennent au Groupe Solvay, exploite la carrière située à Yves-Gomezée sur le territoire des communes de Walcourt et de Philippeville, depuis le début des années 80 et plus particulièrement son gisement de calcaire de calcium haute teneur dont la pureté dépasse 99 %, particulièrement recherché par les industries de transformation : verre, sucre, sidérurgie…

En 2012, les deux gisements, situés à l’Ouest du périmètre de 110 ha autorisé, sont arrivés en fin d’exploitation. L’extraction s’est donc déplacée vers l’est mais ce gisement sera épuisé en 2022. La possibilité de poursuivre l’exploitation du gisement vers l’Est doit obligatoirement faire l’objet d’une révision de plan de secteur pour que les terrains, actuellement en zone agricole, soient inscrits en zone d’extraction au plan de secteur. "Cette demande s’inscrit dans la volonté de pérenniser l’exploitation du gisement et l’emploi du personnel (la grande majorité habite la région) pour les 40 années à venir", indique-t-on du côté de la société .

Une réunion d’information vient d’avoir lieu, elle a rassemblé 35 citoyens qui attendent des réponses dans l’étude qui sera réalisée par le bureau Aries Consulting. Les riverains ont jusqu’au 8 juin pour remettre leurs observations par écrit à la commune de Walcourt ou de Philippeville ou de Florennes avec copie à Carrières Les Petons rue beau Séjour 56 à Yves-Gomezée.

L’étape suivante consistera en la présentation du dossier de base, regroupant toutes les informations sur l’intérêt de la demande de révision, au gouvernement wallon. Ce dernier considérera, dans un arrêté provisoire, la nécessité et le contenu du rapport d’incidences environnementales. Ce rapport permettra au gouvernement et à la population de se prononcer ultérieurement, lors d’une enquête publique de 45 jours, sur l’opportunité ou non de modifier la zone agricole en zone d’extraction et d’accorder son exploitation.

JVE