Namur Moins de criminalité et d’accidents

Les chiffres 2017 détaillés par la zone de police du Samsom, couvrant les communes de Sambreville et de Sombreffe, sont à la baisse, en ce qui concerne le taux de criminalité.

"Globalement, la criminalité est sous contrôle depuis quelques années, et en baisse constante de près de 25 % depuis 2012", a indiqué le chef de corps de la zone, Claude Grégoire.

Si le nombre de délits et le nombre de cambriolages dans les habitations sont restés stables entre 2016 et 2017, les cambriolages dans les commerces sont en baisse passant ainsi de 60 à 43, mais restent légèrement plus élevés qu’en 2015.

"Nous avions fait face à un gros pic d’augmentation de vols dans les commerces en 2016. Disons qu’aujourd’hui nous sommes revenus à des chiffres plus acceptables", a commenté le chef de corps.

La majorité des infractions relevée (51 %) par la police touche les biens, c’est-à-dire les vols en tous genres, les dégradations ou encore le vandalisme. Ces dernières sont encore en net recul passant de 1125 faits contre 1066. Dans la commune de Sambreville, les infractions contre les personnes, à savoir principalement les coups et blessures volontaires ou encore les infractions de mœurs ou contre la famille, sont en légère augmentation depuis 2015 passant de 524 à 572. Ceci dit, les bons chiffres de Sombreffe tendent à équilibrer le tout et stabiliser les chiffres pour l’ensemble des deux communes.

L’autre bonne nouvelle de la zone concerne les accidents de roulage avec lésions corporelles qui enregistre le taux historiquement le plus bas. En revanche, les causes sont inchangées, à savoir l’abus d’alcool, une vitesse excessive et le téléphone au volant. Sur la zone, 81 % des accidents de roulage ont lieu à Sambreville et les endroits les plus accidentogènes sont les deux routes nationales principales, la RN90 et la RN98. Enfin, la chasse aux stupéfiants, levier important pour la zone, connaît un succès tel que le nombre d’infractions est en hausse. "Il faut voir cela comme un succès et le reflet de nos activités renforcées en la matière afin de démanteler les commerces", explique le bourgmestre de Sambreville, Jean-Charles Luperto.

L.Do.