Tournai-Ath-Mouscron Selon nos confrères de Notélé, le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné Arnaud Colbrant, un habitant de Celles âgé de 35 ans, à une peine de 5 ans de prison, avec un sursis probatoire pour la période qui dépasse 4 ans. Il a été reconnu coupable de participation aux activités d'un groupe terroriste.

Arrêté en juin 2016, il était soupçonné d'avoir voulu acheter des armes et commettre des attentats en France. Il était également en contact avec des terroristes qui sont déjà passés à l'acte. En juin 2016, Arnaud C. (Colbrant) était interpellé par les forces spéciales au domicile de ses parents à Celles. Agé de 35 ans, l'individu s'était converti à l'Islam huit ans plus tôt lors de son mariage avec une Marocaine.

Depuis environ deux ans, il s'était clairement radicalisé et entretenait des discussions sur le réseau social Telegram sur des groupes liés à la commission d'attentats. Il était notamment en contact avec Enis S. (Sulejmani), un habitant d'Ensival (Verviers) âgé de 19 ans également placé sous mandat d'arrêt dans ce dossier.

Il avait reconnu s'être rendu à Paris à plusieurs reprises pour rencontrer les membres d'une cellule terroriste afin d'acheter des armes et de déterminer des cibles potentielles. Il réfute en revanche avoir voulu se rendre en Syrie.

Actif sur le réseau Telegram, il a reçu un tutoriel sur la fabrication de ceintures explosives. "Je ne me suis toutefois pas senti capable techniquement d'en fabriquer", a-t-il précisé avant d'admettre avoir fait des recherches sur le darknet pour acheter des armes en bitcoin.

Enfin, Arnaud C. était en aveux d'avoir discuté avec l'auteur de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray (France) juste avant qu'il égorge un prêtre. Il détenait en outre la vidéo de la mise à mort des deux policiers français de Magnanville (Hérault).