Tournai-Ath-Mouscron

Dans le cadre du dossier FLAUREA, qui voulait remettre en route une activité d’une unité plomb pour traiter + 2.000 tonnes, le bourgmestre Marc Duvivier a adressé un courrier à ses administrés via le site web de la ville. Nous avions traité l'information samedi dernier sur dh.be sous le titre Ath: Le "coupable" a été licencié chez Flaurea. 

Le bourgmestre d'Ath, mentionnait dans sa communication " qu"un responsable de la société, depuis lors licencié, avait fait réaliser des tests sans informer le fonctionnaire dirigeant, et par conséquent, la Ville".

Ses affirmations ont fair réagir un ex-employé, ex cadre de l'entreprise, Laurent Mangnan. Ce dernier a réagi à notre article, principalement au terme coupable pourtant placé entre guillements dans le titre et aux affirmations de Marc Duvivier.

"Je vous confirme que mon licenciement n'a aucun lien avec cette affaire", écrit Laurent Mangnan dans son courriel adressé à notre rédaction. " J'accepte que soit apportée une correction sur le thème de "l’employé licencié" car ceci ne reflète en rien la vérité. ""La vérité dans ce dossier est passablement différente que celle annoncée par le Bourgmestre. Mon licenciement a un lien avec un début de trafic de déchets industriels entre la France et la Belgique au début 2016 que je n'ai pas voulu couvrir. J'accepte que mon nom soit cité", mentionne-t-il encore dans son courriel .

Notez qu'à aucun moment le nom de Laurent Mangnan n'avait été cité dans un article diffusé dans notre version papier ou web.

M. Mangnan a quitté l'entreprise Flaurea il y a près de 17 mois.