Tournai-Ath-Mouscron Suite à de nombreuses plaintes, les communes d’Ath et Beloeil réagissent de manière forte contre les poids lourds entre Ath et Quevaucamps

Déjà adoptées par le conseil communal de Beloeil le 25 octobre dernier et approuvées par le conseil communal d’Ath dernièrement, les dispositions relatives à la N527 qui rejoint Ath à Grandglise devraient tout prochainement être prises.

En effet, suite à une rencontre entre les deux communes et le Service public wallon (SPW), des mesures drastiques vont être prises pour cette route qui est à l’origine de beaucoup de plaintes venant des riverains de par les bruits que les poids lourds peuvent occasionner.

Une décision a dès lors été prise : limiter le tonnage à 15T le long de toute la nationale ainsi qu’une adaptation de la vitesse sur certains tronçons. Cette décision a été prise suite au ras-le-bol de nombreux habitants.

"Les bruits débutent déjà à 5 h 30 du matin, tout tremble dans la maison, raconte Sophie qui habite le long de la chaussée de Valenciennes. Quand j’observe la vitesse à laquelle certains camions passent, je me dis que cela ne peut plus durer. Certaines habitations ont pignon sur rue et la zone 50, située à Autreppe, n’est jamais ou très peu respectée. On veut vraiment du changement le long de cette route car ça devient un véritable problème de vivre avec ce bruit et cette insécurité malgré les dispositions déjà prises." C’est afin d’éviter la fameuse taxe kilométrique que de nombreux convois emprunteraient la N527 à l’heure actuelle.

Cette interdiction prendra effet lorsque le projet d’arrêté ministériel sera adopté.

De nombreux panneaux indiquant cette interdiction aux poids lourds de plus de 15T seront dès lors apposés. Les communes assurent aussi que des contrôles fréquents auront lieu. "Il est convenu avec les chefs de police des deux zones concernées que de nombreux contrôles de vitesse et de tonnage seront mis en vigueur pour éviter toute infraction. La zone de police d’Ath a le matériel qu’il faut pour effectuer ce genre de contrôle qui sera effectué en association avec la douane", indiquait-on notamment lors du dernier conseil communal athois.

Le fait que des convois de type lourds empruntent cette route fait que la nationale se dégrade aussi. "Les dalles de béton ont aussi tendance à s’affaisser vu le flux de camions qui passe par cette voirie. Il est donc nécessaire d’agir. Nous attendons donc le feu vert du projet d’arrêté ministériel."