Tournai-Ath-Mouscron

La campagne politique belœilloise n’est décidément un long fleuve tranquille pour personne.

CAP Belœil, liste lancée sous l’impulsion de l’avocat Pierre Marie Sprockeels, vient de connaître quelques soubresauts. Néanmoins, le citoyen de Stambruges coupe court à toutes les rumeurs colportées depuis plusieurs jours et faisant même état d’une explosion au sein de ce mouvement citoyen. Un mouvement dont, c’est vrai, Annick Vandemoer s’est éloignée suite à des divergences de vues. "J’ai amené Nancy André sur la liste et le profil de celle-ci n’a pas plu à certains candidats. La place que je souhaitais lui donner encore moins. Annick, qui pourtant n’avait aucune prétention en termes de place sur la liste, s’est cependant braquée et nous quitte."

À ce sujet, Annick Vandemoer envisageait de recréer une liste RLB, pour ras-le-bol, mais elle était présente également le week-end dernier lors du lancement officiel d’un autre mouvement, L’Essentiel. Elle s’est toutefois refusée à toute déclaration et décidera prochainement de son avenir en politique.

Pour en revenir à CAP Belœil, Pierre Marie Sprockeels annonce le remplacement d’Annick Vandemoer par Caroline Demeulenaere. CAP cherche encore un candidat pour finaliser la liste. "Un homme, pour figurer en 23e et dernière position et donc pousser la liste, indique Pierre Marie Sprockeels. Nous avons des candidats de qualité prêts à mener à bien notre programme. Nos projets ne sont pas irréalisables, au contraire. Ils peuvent être mis en place et financés dès demain. Notre mouvement va décoiffer Belœil."

L’avocat réagit aussi concernant ses liens supposés avec le parti Défi, dont il est référencé sur le site du parti comme le représentant pour Belœil. "Je n’ai jamais caché qu’Olivier Maingain est un ami depuis 40 ans. Mais je n’ai pas créé un mouvement citoyen pour dire après le 14 octobre qu’en réalité, je suis Défi. Je n’ai pas de lien structurel avec ce parti." Voir son nom apparaître sur le site lui a tout de même paru surréaliste. "Oui, mais en même temps, l’explication la plus plausible et réaliste, c’est que je reçois des mails en provenance de Défi et que ce statut m’a peut-être été attribué pour justifier l’envoi des mails par leur secrétariat. Je ne sais pas. Mais je le répète, CAP Belœil est une formation citoyenne locale qui n’a rien à voir avec Défi. Il faut cesser avec ça !"

G.Dx