Tournai-Ath-Mouscron Le conseil communal a trouvé l’unanimité contre le plan stratégique 2017-2019

Le conseil de Beloeil a souhaité marquer le coup en refusant à l’unanimité le plan stratégique et le budget 2017-2019 d’Ideta. Le motif ? D’abord et surtout l’éolien. La cité des princes se sent cernée, encerclée par les mâts des éoliennes.

Christian Vandeputte, échevin (PS) de l’Économie mais aussi administrateur d’Ideta, siffle la fin de la récréation. "Nous sommes déjà encerclés par 9 éoliennes, dont quatre directement sur notre territoire et cinq sur Leuze. Avec celles des Moulins Saint-Roch, de Polaris et les autres en prévision, nous pourrions atteindre les 18. On nous dit que les vents sont favorables sur Beloeil. D’accord, mais ils le sont aussi ailleurs en Wapi, non ? Dès lors, ça suffit. Je vous propose de voter non. En plus, au niveau budgétaire, Ideta nous demande 1,3 euro de plus par habitant dès 2017 pour financer la Maison du Tourisme."

La position du MR à propos des éoliennes est identique à celle de la majorité. Bastien Marlot, chef de file, l’a rappelé. "Nous avions refusé précédemment et tous ensemble l’implantation d’éoliennes sur Quevaucamps et vers la Petite Suisse à Ellignies. À l’époque, le ministre nous avait suivis. Il faut préciser que c’est le ministre qui prend la décision. Nous avons, me semble-t-il, assez donné."

Alain Carion, conseiller MR, parle lui aussi d’encerclement mais se voulait plus nuancé quant aux dispositions du plan stratégique. "Je reconnais que le plan financier est imbuvable. Mais Ideta est à un moment charnière concernant son mode de fonctionnement. Nous nous sommes battus pour obtenir Polaris. Dire non à l’ensemble du plan stratégique serait peut-être malvenu. S’abstenir serait déjà un signal fort."

Le bourgmestre, Luc Vansaingèle (PS) estimait que l’abstention serait au contraire aveu de faiblesse. À propos de Polaris, il est clair : ce n’est pas parce que la commune vote non au plan qu’Ideta va retarder l’équipement de Polaris. Du moins, le bourgmestre l’espère.

Le MR, après avoir demandé une suspension de séance, est revenu avec la volonté de voir l’ensemble du conseil parler d’une même voix, celle du non au plan et au budget d’Ideta.

G.Dx