Tournai-Ath-Mouscron Une grande première pour le bourgmestre qui vient de renouveler les vœux de mariage d’un couple de l’entité.

À Brugelette, le bourgmestre marie, en moyenne, civilement chaque année une quinzaine de couples originaires de l’entité. C’est néanmoins la toute première fois qu’André Desmarlières est invité dans sa commune à renouveler des vœux de mariage. La demande émane d’un couple qui, après 16 ans de vie commune parsemée d’épreuves douloureuses, a éprouvé le besoin de se dire oui une seconde fois.

"Il paraît que c’est fort répandu aux États-Unis mais personnellement, je n’en avais jamais entendu parler jusqu’au jour où cette dame mariée depuis 16 ans est venue me voir pour me demander s’il était envisageable d’organiser une petite cérémonie à l’hôtel de ville afin que son époux et elle puissent renouveler de manière symbolique leur union conjugale en présence de leurs enfants", confie le maïeur.

Après s’être renseigné et appris que ça s’était déjà fait dans plusieurs communes environnantes, notre interlocuteur a accepté de gaieté de cœur de permettre à ce couple de se redire Je t’aime après avoir déjà parcouru ensemble un bon bout de chemin.

"Il faut savoir qu’une telle cérémonie n’a rien d’officiel et qu’elle ne fait l’objet d’aucune trace dans un quelconque registre. Les époux ont simplement reçu une copie de leur acte de mariage initial au bas duquel on a formulé le renouvellement de celui-ci."

La salle des mariages de la maison communale a donc été le théâtre, le week-end dernier, d’une grande première qui ne sera peut-être pas la dernière, qui sait ? Vêtue d’une robe blanche comme une jeune mariée, Véronique Herreman (mère au foyer) et son conjoint, Baudouin Pascal, ouvrier de confection dans le secteur de l’art floral, ont à nouveau convolé en justes noces.

"Il y a 16 ans, nous n’avions pas eu droit au mariage dont nous rêvions. De surcroît, mon mari et moi avons dû traverser et surmonter pas mal d’épreuves (la maladie par exemple) qui auraient désuni plus d’un couple. Au contraire, celles-ci nous ont rendu plus forts et plus soudés, preuve que rien n’est insurmontable et qu’il faut garder confiance car l’amour est plus fort que tout", témoigne Véronique Herreman.

Pour elle et son prince charmant, il était tout aussi important de montrer à leurs enfants que, malgré les aléas de l’existence, ils s’aiment toujours comme au premier jour, voire davantage…