Tournai-Ath-Mouscron Le Parti socialiste a présenté les grandes lignes de son projet de programme.

C’est dans son local de campagne situé au centre d’Ath que le Parti socialiste athois a dévoilé son projet de programme pour la Ville. Un projet qui n’est pas encore définitif car il passera par quatre rencontres citoyennes ces prochains jours.

La plupart des personnes qui composent la liste étaient donc présentes aux côtés de Bruno Lefèbvre et Dany Vandenbrande, le président du Parti socialiste d’Ath.

Articulé autour de neuf thèmes, ce projet de programme, déjà très complet, reste en concordance avec le slogan du parti "Bonne gouvernance, éthique et transparence, est notre seule ligne de conduite". Pour Bruno Lefèbvre, les propositions qui se trouvent dans son programme sont des propositions concrètes, claires et qui se doivent d’être réalisables vu le contexte financier actuel. Il ne veut dès lors pas de fausses promesses.

"Les passe-droits, les avantages pour les uns au détriment des autres, le favoritisme, les promesses inconsidérées sont des pratiques dont nous avons horreur. La politique que nous voulons mener, et que j’ai toujours voulu mener, est une politique transparente, citoyenne et participative " , a déclaré l’ancien bourgmestre de Chièvres.

Les neuf thèmes développés par le parti sont déjà clairs. Il s’agit d’une démocratie locale et citoyenne, d’un redressement financier, d’une politique sociale globale, d’une valorisation de la culture et du sport, d’une aide à la jeunesse, d’une promotion de l’enseignement et de l’enfance, d’un accompagnement de la santé, d’un développement économique et d’une politique de l’emploi et enfin d’une amélioration du "vivre-ensemble ".

Ces différents thèmes doivent toujours attendre l’approbation des citoyens, comme Bruno Lefèbvre l’a répété à maintes reprises. "Mon but n’est pas d’imposer un progamme aux citoyens. Mon but est de savoir ce que les citoyens athois veulent dans ce programme, d’où l’importance de rencontres citoyennes." Elles se dérouleront jeudi 7 juin à Ath, lundi 11 juin à Ostiches, jeudi 21 juin à Maffle et le jeudi 28 juin à Meslin-l’Évêque.

Aucun sujet n’a été éludé par le député

L’avenir des ouvriers communaux, l’abattoir, le départ de Bougenies,… Bruno Lefèbvre s’est exprimé sur tout.

Dans la présentation du projet de programme du Parti socialiste, Bruno Lefèbvre s’est expliqué plus longuement sur plusieurs points essentiels. Tout d’abord l’avenir des ouvriers communaux.

" Nous voulons une statutarisation du personnel communal. Cependant, je ne peux pas dire que si je suis bourgmestre, tout le monde aura une statutarisation. Pas de fausses promesses, il faut faire cela dans la mesure du possible. Il faut aussi une objectivation dans la procédure de recrutement avec un jury et arrêter toute cette politisation ", avance le n° 1 de la liste PS.

Concernant l’abattoir communal, Bruno Lefèbvre estime qu’il faudra faire un choix important et arrêter de céder aux exigences de Colruyt. "Hygiéniquement, l’abattoir d’Ath est au top. Sauf que Colruyt est encore plus exigeant que cela. Du coup, des milliers d’euros partent à chaque fois pour répondre à ces exigences. Il va falloir faire un choix car cela ne peut plus continuer ainsi. Je pense que le meilleur serait de collaborer avec tous les producteurs de la région. Ils sont nombreux et auraient beaucoup à gagner en collaborant de cette façon-là."

Le fait d’avoir du Wifi gratuit en ville est aussi un projet qui tient au coeur Bruno Lefèbvre.

La possibilité de se domicilier en vivant dans un kot semble être un projet qui doit voir le jour pour une ville comme Ath, selon lui.

Concernant le départ de Patrice Bougenies vers la liste citoyenne de Marc Duvivier, le député parle de pressions. "Patrice est une personne que j’apprécie énormément. Tout d’abord pour la personne qu’il est mais aussi pour tout le travail qu’il accomplit en tant qu’échevin. Son départ ne m’étonne toutefois pas. Je pense sincèrement qu’il n’a pas réussi à gérer les pressions de certaines personnes qui l’ont poussé à quitter le PS pour une autre liste."