Tournai-Ath-Mouscron

Rudy Demotte ne veut pas délivrer de carte de parking aux étudiants qui en avaient fait la demande ! 

Il y a peu de temps, la Ville a enfin obtenu les moyens d’identifier les automobilistes d’outre-Quiévrain qui ne payaient pas leur redevance de parking. Pour certains, l’addition est lourde. Il est vrai que c’était en quasi toute impunité que des automobilistes français stationnaient leur véhicule dans des zones payantes sans s’acquitter des 15 euros.

Parmi ceux-ci figurent de nombreux étudiants koteurs. Aussi, un groupe a réclamé par courrier de pouvoir bénéficier d’une carte étudiant, à l’image de celles dont peuvent bénéficier les travailleurs, lesquels s’acquittent d’une redevance annuelle de 150 euros.

Via Facebook, le bourgmestre empêché Rudy Demotte (PS) leur a répondu. Et il met les points sur i. Rudy Demotte rappelle à ceux qui l’ont interpellé à ce sujet “que l’objectif premier poursuivi par la mise en place de zones de stationnement réglementées dans la durée est d’assurer une rotation des places de stationnement et de déloger les voitures ventouses dans le centre-ville.” Pour Rudy Demotte il ne s’agit pas de rater l’objectif poursuivi et donc de limiter strictement les catégories d’usagers qui bénéficient de régime dérogatoire en matière de stationnement.

Dans sa réponse, Rudy Demotte est catégorique. Les étudiants ne feront pas partie de ces catégories d’usagers qui bénéficient d’une quelconque carte. “Vous comprendrez certainement que la commune a une attention particulière à l’égard des riverains ayant établi leur résidence principale à Tournai en leur octroyant notamment des avantages en matière de stationnement considérant que ceux-ci ont également des obligations juridiques notamment en matière de gestion de leur situation administrative, électorale, fiscale”.

Et le bourgmestre d’avancer un argument de taille. “Accorder des facilités de stationnement aux riverains, c’est également participer à la lutte contre l’exode des habitants du centre-ville et les encourager à s’établir à demeure en ville.” Mais au-delà de ces arguments, il en avance un autre pour dire un non catégorique aux étudiants qui souhaitent bénéficier de ces avantages. “Le régime horaire des cours dans le supérieur est assurément moins chargé que celui d’un travailleur et l’étudiant n’a en principe pas encore de charge familiale; en d’autres termes, l’étudiant dispose en règle générale de plus de temps libre et de moins de contraintes; il est ainsi moins contraignant pour lui que pour un travailleur de faire quelques centaines de mètres de plus à pied pour se rendre à ses cours.”

La politique de la ville est aussi de repenser la mobilité. “Limiter les voitures en ville et privilégier le transport en commun et la mobilité douce vont s’accentuer. En conséquence, offrir à la population estudiantine des facilités de stationnement, c’est encourager les jeunes à faire usage de leurs véhicules”, avance Rudy Demotte. Autrement dis, les étudiants peuvent bénéficier des parkings gratuits qui se trouvent hors centre-ville, circuler à vélo, prendre les transports en commun ou marcher un peu pour se rendre aux cours. À voir les réactions et commentaires des Tournaisiens, le discours ferme du maïeur a été apprécié.