Tournai-Ath-Mouscron

Cécile Cuvelier a profité de la réunion du conseil communal pour annoncer qu’elle siégerait dorénavant comme conseillère indépendante, mais tout en conservant l’apparentement au PS. L’intéressée a fait savoir que sa décision était le fruit d’une longue réflexion. Lors de sa prise de parole, Cécile Cuvelier s’est montrée très critique à l’égard de certaines têtes pensantes de la fédération PS de Wallonie Picarde, à laquelle les entités de Silly, d’Enghien et de Lessines sont rattachées depuis janvier dernier.

"Même si son président Bruno Lefèbvre garde toute ma confiance et mon estime, je ne suis absolument plus en phase avec les pratiques opérées par d’autres au sein de la fédération", confie celle qui a choisi de prendre ses distances avec les instances fédérales de son parti. "La manière dont s’est déroulé le rattachement des trois communes sans que nous en soyons officiellement avertis par mail ou par courrier, les récents rebondissements farfelus et incohérents survenus à Ath mais plus encore les manœuvres actuellement en cours à Lessines - ma ville de cœur et berceau familial socialiste - m’ont fortement interpellée."

Cécile Cuvelier n’hésite pas à parler de pratiques d’un autre régime et qui sont à ses yeux indignes d’un parti qui se dit progressiste, démocratique et objectif.

"Je ne peux tolérer plus longtemps cette omnipotence et ce népotisme. Il m’est impossible de fermer les yeux sur des dysfonctionnements et des irrégularités vis-à-vis des statuts qui sont les fondements premiers du parti alors que nos instances n’ont de cesse de nous répéter que tant les militants que les élus se doivent de respecter à la lettre, des chartes, le statut national ainsi que les décisions prises par le PS national."

L’intéressée ne sait pas encore de quoi son avenir politique sera fait après les élections d’octobre prochain.