Tournai-Ath-Mouscron La minorité a claqué la porte quelques minutes après le début de séance.

Le scénario avait été préparé en coulisses et le spectacle fut de piètre qualité lors de l’installation du conseil communal, où la minorité a joué une pièce qui laisse présager des séances bien houleuses ces prochaines années.

Si c’est cela le sens de marche d’Objectif citoyen, le cirque aura encore de beaux jours devant lui… 

Mais il n'est pas certain  que cela contribuera à régler des problèmes et faire regagner du crédit à tous les "politiques" et à la population qui daigne encore s'intéresser à la politique locale pourtant très importante pour la gestion des problèmes ou souhaits de la population .

Le pacte de majorité n’est pas accepté par la minorité. 

En effet, le fait qu’Anne Debouvrie est bien maintenue comme échevine alors qu’il y a un dossier judiciaire à son encontre, que Véronique Durenne soit conseillère communale jusqu’à la fin de son mandat de députée et que Pierre Lejeune soit accusé d’avoir " trompé l’électeur sur sa fonction au service financier de la commune d’Estaimpuis qu’il n’occupe plus depuis un an " a mis le feu aux poudres.

Ajoutez à cela une grande frustration d’avoir échoué à moins de 300 voix du pouvoir, et il n’en fallait pas plus pour que le banc de l’opposition se vide d’un claquement de doigts quelques minutes après la prestation de serment. 

Il n’est pas certain que la politique de la chaise vide soit vraiment la meilleure attitude à adopter.

Ce lundi soir, à Celles, où il existe encore à la limite du village d'Escanaffles, la base d'un pilori où furent exposés jadis des condamnés, on a eu l'impression d'assister plus à un tribunal populaire d'une minorité jugeant en public sans retenue ou appel qu'à un débat de mandataires désignés pour défendre un intérêt général.