Tournai-Ath-Mouscron

Le fonctionnaire délégué du Service public de Wallonie (SPW) a octroyé le permis d’urbanisme pour le projet de renforcement de la liaison haute tension reliant les postes électriques d’Avelgem et d’Avelin. Le chantier devrait démarrer à la fin de l’année et durer jusqu’en 2021. Avec un investissement à hauteur de 45 millions €, le projet de renforcement de la liaison aérienne haute tension 2x380 kV qui relie les postes électriques d’Avelgem et d’Avelin (France) est inscrit au Plan fédéral de développement pour la période 2015-2025.

Cette liaison aérienne traverse cinq communes wallonnes (Mont de l’Enclus, Celles, Pecq, Estaimpuis, Tournai) et compte 49 pylônes sur une distance de 21 km.

Faisant partie d’un projet plus vaste (la liaison aérienne Mercator-Avelin), cet axe est considéré comme l’une des colonnes vertébrales du réseau électrique belge et permet l’échange transfrontalier d’électricité entre la Belgique et la France.

Pour rappel, Elia a déposé sa demande de permis d’urbanisme début février et une enquête publique d’une durée de trente jours s’est déroulée dans le courant des mois de février et de mars 2018.

"Nous sommes heureux d’avoir obtenu l’autorisation pour cette liaison importante pour le réseau belge. Dès le mois de septembre, les équipes projet se pencheront sur le planning prévisionnel des travaux. Ils consisteront au renforcement des fondations et des pylônes mais aussi au remplacement des conducteurs. La phase chantier débutera vers la fin de l’année pour se terminer fin 2021", explique Julien Madani, responsable communication des projets infrastructures.

Dès l’entame du projet, Elia a mené une communication proactive et transparente envers les communes et les riverains concernés. "Il en sera de même pendant la phase chantier", précise Elia.

Elia rappelle qu’un numéro gratuit (0800/18 002), une adresse e-mail spécifique riverains@elia.be et une page Internet (www.elia.be) sont à disposition pour toute question relative au projet.